Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Américains sont moyens en sciences




Les Américains ont un niveau moyen en matière de connaissances scientifiques de base, selon une enquête nationale publiée jeudi qui révèle aussi des différences selon la formation, le sexe, la race et l'âge.
Le score pour l'ensemble des 3.200 adultes représentatifs de la population du pays interrogés a été de huit bonnes réponses en moyenne sur douze questions qui leur ont été soumises, indique le Pew Research Center, un institut de recherche indépendant. Environ 27% des personnes interrogées ont donné huit bonnes réponses, 26% dix bonnes réponses, et seuls 6% ont eu un score parfait.
Une très grande majorité (73%) a pu faire la distinction entre l'astronomie et l'astrologie.
La plupart des Américains (86%) ont aussi correctement indiqué que le noyau terrestre était la partie la plus chaude du globe et une proportion presque aussi élevée (82%) savent que l'uranium est nécessaire pour produire de l'énergie et des armes nucléaires.
Les trois-quarts (74%) des personnes interrogées ont identifié Jonas Salk comme étant bien le père du vaccin contre la polio parmi d'autres scientifiques dont Marie Curie, Albert Einstein et Isaac Newton.
Mais les résultats ont été nettement moins bons sur d'autres questions scientifiques.
Ainsi, seulement 35% ont indiqué justement que l'intensité du son était déterminée par l'amplitude des ondes sonores. Et seuls 34% savaient que la température d'ébullition de l'eau, qui est aussi liée à la pression atmosphérique, est plus faible en altitude qu'au niveau de la mer où elle est de 100 degrés Celsius. Cette température n'est, par exemple, que de 85°C au sommet du Mont Blanc.
Sans surprise, les Américains avec des niveaux de formation supérieure ont enregistré de meilleurs résultats: 57% de ceux avec une maîtrise ou davantage de diplômes ont répondu correctement à dix questions sur douze, contre 18% pour ceux qui n'avaient qu'un niveau bac ou moins, selon cette enquête.
Les hommes ont été plus nombreux à donner de bonnes réponses (43%) que les femmes (24%) même à des niveaux de formation comparable, montre aussi cette étude.
Les Blancs ont également enregistré de meilleurs scores (8,4 bonnes réponses sur douze) que les Hispaniques (7,1) et que les Noirs (5,9).
L'une des plus grandes différences entre Blancs et Noirs a été constatée sur la question portant sur le mécanisme des marées des océans. Ainsi 83% des Blancs ont bien identifié la force gravitationnelle de la Lune contre seulement 46% des Noirs.
En revanche, Blancs et Noirs ont eu quasiment le même score (33 et 36%) sur la différence de température d'ébullition de l'eau selon l'altitude.
Généralement, les adultes les plus jeunes (18 à 49 ans) ont montré une culture scientifique légèrement plus étendue que les plus âgés (65 ans et plus), dont le taux de réponse exacte était de 7,9 sur douze en moyenne.
Une enquête effectuée par la Fondation nationale américaine des sciences en 2014 avait déjà montré les lacunes des Américains: 25% d'entre eux ignoraient que la Terre tourne autour du soleil et 52% ne pensaient pas que l'homme descend du singe.

Libé
Lundi 14 Septembre 2015

Lu 604 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs