Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Les 53 stations du Tôkaidô” exposé à l’ambassade du Japon à Rabat




“Les 53 stations du Tôkaidô” exposé à l’ambassade du Japon à Rabat
La série d’estampe “Les 53 stations du Tôkaidô” a été créée par Hiroshige après son premier voyage empruntant la route du Tokaido en 1832. Cette route constitue l’une des cinq artères majeures du Japon, reliant Edo, la capitale du shogun à la capitale impériale Kyoto. Un sujet si populaire qu’elles ont inspiré à Hiroshige, graveur, peintre et dessinateur de l’édition de ces cinquante-trois stations du Tôkaidô.
Hiroshige avait été convié à se joindre à la délégation qui se rendait à Kyoto pour rendre hommage à l’empereur. En chemin, il a retranscrit sur ses papiers les moments importants de ce voyage, faisant défiler des scènes de la vie quotidienne des différentes régions qu’il traverse ou le peuple semblait vivre en harmonie avec la nature. C’est par la diversité des scènes que chacune des planches et très différentes pour chacune des étapes constituant ainsi des œuvres radicalement distinctes.
L’ukiyo-e,  mouvement artistique japonais de l’époque Edo (1603-1868), comprend une peinture narrative mais également des estampes réalisées avec des planches en bois gravées.  Hiroshige est l’un des artistes d’ukiyo-e les plus connus, dont les œuvres ont influencé de grands peintres occidentaux, en particulier les impressionnistes comme Vincent Van Gogh ou Claude Monet. Considérés comme œuvre japonaise hors pair, “Les 53 stations du Tôkaidô” ont inspiré près d’une trentaine de versions sur ce même sujet.
Publiée en 1833-1834, cette série remporte un succès immédiat grâce à ce sujet particulier, cette “route de la mer de l’Est”  ouverte sur l’océan Pacifique offrant des paysages très variés tout au long des 53 stations qui la jalonnent.
Pour ennoblir ses planches, Hiroshige avait pris soin de sélectionner les meilleurs éditeurs de l’époque, ainsi que les meilleurs ateliers de gravure et d’impression.  La collection présentée à Rabat du 27 janvier au 7 février est une reproduction fidèle de la série réalisée suivant les méthodes traditionnelles et dans la même perspective,  par les meilleurs artistes graveurs actuels du Japon.

Danaé Pol
Vendredi 24 Janvier 2014

Lu 556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs