Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les 24 présidents des Chambres d’artisanat en conclave : Financement européen pour la ville de Laâyoune




Les 24 présidents des Chambres d’artisanat en conclave : Financement européen pour la ville de Laâyoune
Le secrétaire d'Etat auprès du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, chargé de l'artisanat, Anis Birou, a présidé une réunion qui a regroupé les 24 présidents des Chambres d’artisanat du Royaume. Pour la première, la métropole saharienne regroupe dans une réunion de prise de contact les artisans et leur ministre. Venus des seize régions, les artisans ont débattu, avec le secrétaire d’Etat, des problèmes que connaît leur secteur. Lequel connaît une multitude d’entraves dont l’une, et pas des moindres, la concurrence, notamment chinoise.
Parmi les autres problèmes avancés par les différents intervenants, dont le wali de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra, celui des financements des projets d’artisanat. Le wali a suggéré comme solution à ce problème, la création d’une Caisse de garantie, tel le cas de l’agriculture et l’industrie, entre autres.
Les matières premières très coûteuses constituent un autre problème sur lequel les autorités devraient se pencher afin de fournir ces matières à des prix compétitifs susceptibles de contribuer à faire face à l’invasion chinoise que connaissent les marchés marocains.
En ce qui concerne les provinces sahariennes, les intervenants ont souligné que la proximité des Iles Canaries où se rendent annuellement quelque 15 millions de touristes et l’ouverture sur des régions sahariennes doivent être des atouts à même de contribuer au développement de ce secteur.
Pour le président de la Fédération des Chambres d’artisanat, cette réunion prouve la solidarité entre les acteurs du secteur. Mais, selon lui, les débats doivent porter sur la commercialisation, le développement du secteur et la manière qui peut permettre aux artisans de profiter  de la toute nouvelle Caisse de garantie.
A noter que des conventions de partenariat ont été  signées entre la Maison de l’artisan «Dar Assanie» et les présidents des différentes Chambres du pays.
Après la   signature de ces conventions, l’assistance a suivi un exposé présenté par Oscar Obejero, conseiller économique de l’ONG Allianz Hispano Norteafricana, pour la coopération et le développement. Par le biais de cette ONG, la Chambre d’artisanat de Laâyoune a pu obtenir un financement concédé par le Fonds européen pour le développement régional.
Ce financement d’un montant de plus de 187 mille euros est destiné à la modernisation du secteur à travers l’usage des nouvelles technologies, à la formation et à la création d’une centrale de vente qui fournira les matières premières à des prix compétitifs.
Le projet de financement avait été présenté et soutenu par la Fondation Empenda Canarias qui a une grande expérience des financements de ce genre de projets et dont les relations avec le Maroc sont séculaires, à travers l’Archipel des Canaries.
Le projet qui porte le nom d’Artisan aura pour répercussions directes  sur les artisans de Laâyoune l’amélioration du niveau de vie grâce à l’automatisation et l’optimalisation des éléments techniques utilisés, outre une formation spécifique à leur usage. Il y aura une augmentation des revenus  grâce au système qui inclura la commercialisation directe des produits  de l’artisanat  au niveau international.
Le financement s’inscrit dans le cadre du programme POCTEFEX du Fonds européen de développement régional.
Le financement de ce projet  a été obtenu parmi 15 autres financements sollicités par Allianz Hispano Norteafricana, nous a expliqué M. Obejeiro ajoutant que les 14 autres financements suivront certainement dans un proche avenir.
Dans tous les cas, même si l’impact social de ce projet revêt une certaine importance, l’impact politique est beaucoup plus important, car il permet d’espérer qu’une ère  nouvelle de coopération verra le jour, entre les provinces marocaines du Sahara et l’Union européenne. Ce qui n’est pas fait pour plaire à certains négociateurs  d’Armonk.

Ahmadou El-Katab
Samedi 20 Février 2010

Lu 1086 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs