Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Leila Al Barrak en duo avec Faudel : Une chanteuse comblée




La lauréate de « Studio 2M », Leila Al Barrak, avance lentement mais sûrement et tient à garder la tête sur les épaules. Déjà, quand elle avait remporté le concours de la chaîne d’Aïn Sebaâ, elle avait déclaré que sa priorité était d’abord de finir ses études, car Leila préparait un doctorat en littérature espagnole. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis, mais elle, est restée aussi conséquente que discrète, surtout qu’elle jouit d’une voix très particulière et d’un timbre spécial qui penche plutôt vers le style marocain, voire maghrébin plus qu’autre chose. D’ailleurs, sa dernière chanson, « Sawlouni Alik » est typiquement marocaine avec toutefois une légère touche espagnole ou disons andalouse. Cette chanson s’ajoute à son album entièrement écrit et composé par Nabil Khaldi et qui comporte entre autres chansons, « Ahlam Bik » et « Ramchat Aïn ».
Mais actuellement, Leila Al Barrak est en train de préparer une sortie tonitruante dans un duo avec le célèbre Faudel.
Ce duo qui prendra une bonne place dans le nouvel album de Faudel, est produit par la grande maison « Universal », ce qui ne manquera pas de présenter de nouvelles perspectives pour cette chanteuse.
La chanson du duo s’intitule « Danna Danna », qui est tirée du répertoire classique maghrébin. Et il est prévu qu’il soit distribué dans nombre de pays arabes et occidentaux, ce qui laisse prévoir un grand succès. Et Leila ne cache pas sa satisfaction de chanter en duo avec Faudel dont la célébrité touche actuellement les quatre coins du globe. « Pour moi, souligne-t-elle, c’est un grand honneur de travailler avec un artiste connu pour son humanisme ; de même cette collaboration est susceptible à mon avis, de renforcer les liens entre Marocains et Algériens ».
Sans tambour ni trompette, Leila Al Barrak poursuit donc son bonhomme de chemin. Sans abandonner sa famille, ni ses études, elle réussit à faire la part des choses.
Son expérience avec Faudel, aussi bénéfique soit-elle ne devra pas la faire dévier de son propre cachet. Il s’agit là, en effet, d’une voix typiquement marocaine comme disait le regretté Abdelkader Rachdi et comme l’avaient fait remarquer les membres du jury de « Studio 2M ». Certes, Leila Al Barrak est consciente de cette donne. Il lui reste à la faire fructifier et pour ce faire, elle devrait tourner le dos à ces chaînes satellitaires qui prétendent promouvoir les jeunes talents, mais qui en fait finissent par les enterrer définitivement. Mais gageons que cette chanteuse bien de chez nous saura séparer le bon grain de l’ivraie surtout qu’il ne saura être question pour elle d’abandonner tout ce qu’elle avait entrepris au niveau de ses études académiques et universitaires pour aller se réfugier dans la chanson. Chanter, c’est bien, mais assurer ses arrières, surtout quand ils sont solides, c’est encore mieux.     

L
Samedi 9 Janvier 2010

Lu 1362 fois


1.Posté par jihane le 17/03/2010 15:52
Je t'aime Faudel et aussi Laila al Barrak

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs