Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Légère augmentation des prix des actifs immobiliers en 2012


Bank Al-Maghrib attribue ce ralentissement à la quasi-stabilité des prix des biens résidentiels



Légère augmentation des prix des actifs immobiliers en 2012
Les prix des actifs immobiliers ont progressé de 1% en 2012, après des accroissements de 1,4% en 2010 et de 2,2% en 2011, indique Bank Al-Maghrib (BAM) dans une note sur l’évolution du marché immobilier publiée hier. Ce ralentissement est attribué principalement à la quasi-stabilité des prix des biens résidentiels, au lieu d’une hausse de 3,4% en 2011, explique BAM. Le volume des ventes des biens immobiliers immatriculés, en 2012, au niveau de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) a enregistré une augmentation de 7,8% après 14,8% en 2011, précise la même source. Ainsi, le nombre de transactions a atteint 110.250 unités, reflétant essentiellement l’accroissement de 8,7% des ventes des biens résidentiels et de 5,5% de celles des biens fonciers.  S’agissant des biens résidentiels, ils constituent près de 69% de l’ensemble des ventes, avec la prédominance des appartements. Quant aux biens fonciers, ils occupent près de 24% des transactions, alors que les biens commerciaux n’en représentent qu’environ 7%.
En ce qui concerne le volume des transactions des biens résidentiels, il s’est élevé à 76.092 unités, en accroissement de 8,7% par rapport à l’année précédente, reflétant exclusivement la progression des ventes des appartements et des villas de 9,7% et de 16,6% respectivement, celui des maisons ayant reculé de 4,4%.
Pour ce qui est du nombre de ventes de biens fonciers, il a également augmenté de 5,5%, atteignant 26.626 unités. Et ce, au moment où les transactions portant sur les biens commerciaux, chiffrées à 7.532 ventes, ont progressé de 7%, suite à la hausse de 7,6% des ventes des locaux commerciaux et de 2,4% de celles des bureaux.
Par ville, les prix des biens immobiliers ont évolué différemment d’une année à l’autre. En effet, au niveau de Marrakech, d’Agadir et de Tanger, les prix ont baissé respectivement de 1,7%, de 1,6% et de 0,7%, alors que dans les autres villes, ils ont connu des hausses allant de 1,2% pour El Jadida à 10,9% pour Kénitra.
Au niveau régional, les hausses ont été comprises entre 0,5% pour la région de l’Oriental et 4% pour celle de Chaouia-Ourdigha, alors que des baisses ont été observées notamment dans les régions de Doukkala-Abda, de Meknès-Tafilalet et de Souss-Massa-Draâ. Dans les autres régions, les prix n’ont pas connu de variations significatives.



M.T
Mercredi 20 Février 2013

Lu 167 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs