Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Léger fléchissement des prix des produits alimentaires à l’échelle mondiale

Indice FAO des cours en juillet




L'indice FAO des prix des produits alimentaires, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires, a baissé en juillet.
«L’Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 161,9 points en juillet 2016, soit 1,3 point (0,8%) de moins qu’en juin et 1,4% en deçà de sa valeur de juillet 2015», a relevé l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dont l’indice souligne un léger fléchissement de juillet consécutif à cinq hausses mensuelles consécutives.
Ce recul serait dû en grande partie à une baisse «des cours internationaux des céréales et des huiles végétales qui fait plus qu’annuler l’augmentation des cours du sucre, de la viande et des produits laitiers», a expliqué l’Indice FAO.
En détails, l'Indice FAO des prix des céréales a été de 148,1 points en moyenne en juillet, en baisse de 8,8 points (5,6%) par rapport au mois de juin et inférieur de 11% à son niveau de juillet 2015.
Dans cette catégorie de produits, l’agence onusienne a été relevé une forte diminution des prix du maïs due aux conditions météorologiques que connaît les principales régions productrices des Etats‐Unis.
A noter qu’un fléchissement a aussi été observé au niveau des prix du blé au mois de  juillet. Ce recul est imputable principalement à « l’existence de stocks mondiaux très importants et, en particulier, de disponibilités exportables qui s’annoncent abondantes dans la région de la mer Noire », a noté la FAO soulignant en revanche un raffermissement des prix du riz, la réduction de l’offre ayant soutenu les cours du riz Basmati et du riz à grain long.
Afin de protéger la production nationale du blé tendre et permettre aux agriculteurs de tirer le meilleur profit de la récolte, le Maroc a décidé de fixer le prix de référence, au titre de la campagne agricole 2015-2016, à 270 DH/quintal et de relever les droits d’importation à 65% au lieu de 30% sur le blé tendre importé durant la période allant du 15 juin au 15 août 2016.
Signalons, par ailleurs, que la moisson actuelle s'annonce désastreuse en France, l'un des principaux exportateurs mondiaux, le 1er au niveau européen. D’après AFP, le blé français a souffert des maladies induites par la pluie et le manque de luminosité au printemps, avec pour résultat des rendements et un volume médiocres.
Pour le troisième mois consécutif, l’Indice FAO des prix des huiles végétales s’est distingué par une tendance baissière. Il s'est établi en moyenne à 157,4 points en juillet, soit une diminution de 4,6 points (2,8%) par rapport à juin.
Pour la FAO, cette baisse est due à l’huile de palme dont le prix a dégringolé à son plus bas niveau en cinq mois grâce à une pluviométrie régulière qui «a favorisé une remontée saisonnière de la production en Asie du Sud‐est, tandis que la demande mondiale d’importations est restée faible».
Les perspectives de l’offre étant meilleures que prévu, les cours internationaux de l'huile de soja, de tournesol et de colza se sont détendus en juillet. Une tendance qui aura contribué à la baisse de l'indice.
Contrairement aux Indices FAO des prix des céréales et des huiles végétales, ceux des produits laitiers, de la viande et du sucre ont connu une hausse. A commencer par celui des produits laitiers qui s'est établi en moyenne à 142,3 points en juillet, en hausse de 4,3 points (3,2%) par rapport à juin. A l’instar du beurre, les prix de tous les produits laitiers qui composent l’indice ont enregistré une augmentation. Cependant, a noté la FAO, ils restent néanmoins à des niveaux très faibles par rapport à ce qu’ils ont été ces dernières années ».
Il est à souligner que « face à une demande internationale morose, surtout pour le lait en poudre, l’Union européenne envisage des mesures pour faire baisser la production de lait, qui a progressé de 4,4% durant la période de 12 mois terminée en mai », a indiqué la même source ajoutant, par ailleurs, qu’« en Océanie, les conditions pluviométriques généralement favorables enregistrées au début de la campagne laitière de 2016/2017 ont amélioré les perspectives de rendement ».
Bien que la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne soient pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié, la tendance est plutôt à la hausse.
En effet, l'Indice FAO des prix de la viande s'est établi en moyenne à 159,9 points en juillet, en hausse de 2,0 points (1,3%) par rapport à sa valeur révisée de juin.
«Les prix de tous les produits carnés couverts par l’indice sont restés fermes, soutenus par des disponibilités limitées. Cette fermeté s’explique par plusieurs faits marquants, notamment la diminution des volumes à l’abattage (poids) dans l’Union européenne, ainsi que la réduction de la production de viande ovine et bovine en Océanie, due à la reconstitution des troupeaux». De son côté, la demande internationale de viande reste ferme, soutenue par une reprise des achats de la Chine et des importations vigoureuses de plusieurs autres pays asiatiques.
Enfin, il a été relevé en juillet que les prix internationaux du sucre ont été largement influencés par les fluctuations de la monnaie brésilienne (le real), qui s’est raffermie face au dollar des Etats‐Unis (en hausse de 4% environ en juillet par rapport à juin). L'Indice FAO des prix du sucre s'est établi en moyenne à 278,7 points en juillet, en hausse de 2,7 points (1,0%) par rapport à juin.

Alain Bouithy
Vendredi 12 Août 2016

Lu 1276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs