Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Leader en matière d'intégration et de mise en œuvre de progiciels de gestion : GFI Maroc signe une expansion de 23,5% du chiffre d’affaires




GFI Maroc, filiale à 100% du Groupe GFI Informatique et leader incontesté au Maroc en matière d'intégration et de mise en œuvre de progiciels de gestion, a réalisé au cours du premier trimestre 2010 un chiffre d’affaires de 14,3 millions d’euros, soit une croissance de 23,5 % à taux de change constant là où sa maison-mère enregistre une baisse de 1,3% de son chiffre d’affaires à 1,85 milliard DH (ou 168 millions d’euros).
C’est encore avec une immense fierté que Saloua Karkri Belkeziz, adminisrateur-directeur général de GFI Maroc, ira prendre part à l’assemblée générale du groupe prévu ce jeudi 19 mai 2010 en France. En effet, GFI Maroc continue à faire la fierté de sa maison-mère en consolidant ses performances commerciales et financières. GFI Maroc réalise ainsi la deuxième meilleure performance du groupe après la filiale canadienne. Elle enregistre dans la foulée la meilleure croissance organique (23%), l’une des deux seules positives du trimestre avec celle de la filiale portugaise (18,6%).
 Les performances de GFI Maroc  résultent sans aucun doute des premières retombées des récents contrats signés tant au niveau national que régional. Déjà ses brillantes performances 2009 émanaient à 80% de commandes locales, 16% en Afrique Subsaharienne et 2% résultant de la diversification et/ou extension d’activités. En 2009, les commandes locales avaient été, en effet, dopées par la signature de contrats significatifs avec des mastodontes de l’économie nationale et internationale tels que le Groupe OCP, Barid Al Maghreb, Nexans…. Ainsi, l’entreprise avait réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 52 millions DH (hors Offshore) contre 27 millions DH il y a dix ans, soit une croissance de 7,2% par rapport à 2008.  En dépit de la crise et de son impact sur l'ensemble du secteur informatique, GFI Maroc a réussi à poursuivre sa croissance organique. Le Groupe avait toutefois fait preuve d’une bonne résistance sur ses marchés stratégiques. Le recul du chiffre d’affaires avait été de -2,7% (-6,7% en organique) tandis que le résultat opérationnel courant ajusté s’élevait à 5% du chiffre d’affaires.

Libé
Jeudi 20 Mai 2010

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs