Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le vétéran Collins s’illustre à Berlin




Le Français Renaud Lavillenie, détenteur du record du monde, va devoir vite tirer un trait sur son zéro pointé de Berlin, dimanche, lors d'un concours disputé dans des conditions climatiques défavorables, dont un vent peu propice au saut à la perche.
"Je n'ai rien à dire tant que les organisateurs n'auront pas compris que la perche ne se fait pas avec un vent de face", a maugréé le Français en passant dans la zone mixte, laissant le Polonais Piotr Lisek s'imposer dans le stade Olympique.
"Pas de barre franchie malgré un meilleur état physique que vendredi, mais on ne peut pas faire de miracle dans des conditions autant aléatoires", a-t-il ajouté ensuite sur sa page Facebook.
Après son décevant bronze mondial, le recordman du monde (6,16 m) espérait pourtant surfer sur la vague des 5,93 m franchis vendredi à Salzbourg (Autriche) lors d'un concours de bienfaisance.
Alors que le récent champion du monde canadien Shawnacy Barber débutait son concours à 5,24 m, Lavillenie a longtemps attendu sur le banc avant de quitter son survêtement noir et faire son apparition sur la piste à 5,54 m.
Mais après deux tentatives avortées, il a reporté son espoir sur 5,64 m, sans succès, pour ranger immédiatement sa perche et fuir, avec le visage des mauvais jours, une enceinte où il avait décroché sa première médaille mondiale, le bronze en 2009.
Après son premier zéro pointé depuis Stockholm en 2014, le Français était déjà tourné sur la "préparation de (son) dernier week-end de compétition" : la finale de la Ligue de diamant, vendredi à Bruxelles, et le Décanation, à Paris deux jours plus tard.
Lisek, "bronzé" comme Lavillenie à Pékin, était le plus habile à dompter les mauvaises conditions, l'emportant avec 5,74 m alors que Barber n'obtenait pas mieux qu'une troisième place (5,64 m).
Sur 100 m, Kim Collins, le champion du monde 2003 venu de Saint-Kitts-et-Nevis, âgé de 39 ans, a été le plus prompt à s'élancer pour l'emporter en 10 sec 13.
Les revanches prises sur les Mondiaux-2015 sont venues du 800 m : sortis tous les deux en demi-finales à Pékin, le coureur du Botswana Nijel Amos (1:43.28) et la Britannique Lynsey Sharp (1:57.71) se sont imposés avec brio dans le stade Olympique berlinois.
Le jeune Amos (21 ans) a laissé à près d'une seconde le vice-champion du monde, le Polonais Adam Kszczot, tandis que Sharp a amélioré son record personnel, loin devant la championne du monde, la Bélarusse Marina Arzamasova (3e en 1:57.88).
L'Allemande Christina Schwanitz a défendu son rang de championne du monde au lancer du poids (19,66 m), contrairement à sa compatriote Katharina Molitor au javelot, reléguée à la 2e place (61,19 m) par l'Israélienne d'origine ukrainienne Marharyta Dorozhon (63,24 m).
Au marteau, l'Allemande Kathrin Klaas a profité de l'absence de la reine polonaise de la discipline Anita Wlodarczyk (forfait) pour s'imposer avec un jet à 72,09 m.

Mercredi 9 Septembre 2015

Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs