Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le verdict est tombé : Prison à vie pour l'auteur de l'attentat manqué de Times Square




Faisal Shahzad, l'Américain d'origine pakistanaise qui a tenté de faire exploser une voiture piégée le 1er mai à Times Square, a été condamné mardi à la prison à vie par le tribunal fédéral de Manhattan, verdict qu'il a accueilli en souriant et avec défi.
"La défaite des Etats-Unis est imminente et se produira dans un proche avenir. Nous ne sommes que des musulmans, mais puisque vous nous qualifiez de terroristes, alors nous sommes fiers d'être des terroristes et nous continuerons à vous terroriser", a déclaré le prévenu à l'énoncé du jugement.
Agé de 31 ans, Shahzad avait plaidé coupable des dix chefs d'accusation, dont celui de tentative d'utilisation d'une arme de destruction massive. Il avait garé le véhicule piégé sur la place centrale de New York, où la police l'a découvert avant qu'il n'ait pu exploser.
Faisal Shahzad, qui a obtenu la nationalité américaine l'an dernier, a été arrêté deux jours après l'attentat manqué à l'aéroport new-yorkais de JFK, à bord d'un avion de ligne sur le point de décoller pour Dubaï. Il était retourné aux Etats-Unis cette année après avoir passé plusieurs mois au Pakistan.
Shahzad a reconnu y avoir été formé à la manipulation des explosifs par les talibans locaux et avoir reçu 12.000 dollars de la milice islamiste pour commettre l'attentat, qui a été revendiqué par le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP).
Fils d'un ex-membre de la police de l'air, cet ancien analyste dans une société de marketing du Connecticut vient d'un milieu relativement privilégié où le radicalisme ne semblait pas de mise.
Plusieurs suspects ont été arrêtés au Pakistan dans cette affaire. D'autres ont été interpellés après des perquisitions à New York, dans le Massachusetts, le New Jersey et le Maine.
"Nous, musulmans, ne nous conformons pas aux lois humaines car elles sont toujours malhonnêtes", a déclaré Shahzad en dénonçant la présence militaire occidentale en Irak et en Afghanistan, et en invoquant le nom d'Oussama ben Laden. "Préparez-vous parce que la guerre avec les musulmans ne fait que commencer. Considérez-moi comme la première goutte d'un déluge qui va suivre", s'est-il encore exclamé. "L'accusé a exprimé à plusieurs reprises son absence totale de remords, son désir, si on lui en donnait l'occasion, de récidiver", a noté la juge Miriam Goldman Cedarbaum, en assurant qu'il s'était fait récemment naturaliser américain "non pour défendre les Etats-Unis et les Américains mais pour les tuer".

Reuters
Jeudi 7 Octobre 2010

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs