Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le vélo de plus en plus populaire à New York




Multiplication des pistes cyclables, cours de vélo pour adultes et bientôt 10.000 vélos en libre-service: cédant à l'engouement qui gagne de nombreuses grandes villes, New York s'est aussi mise au vélo, avec de nombreuses initiatives en faveur des cyclistes.
En cinq ans, le nombre de New-Yorkais allant travailler à vélo a doublé, selon la mairie. Ils sont désormais des milliers à se frayer chaque jour un chemin au milieu des célèbres taxis jaunes, zigzaguant parfois allègrement dans les embouteillages.
Depuis 2007, New York s'est dotée de 350 km de pistes cyclables supplémentaires. Elle en compte désormais plus de 1.100 km, avec pour objectif de parvenir à 2.900 km à l'horizon 2030, selon la mairie.
Les cyclistes saluent la politique volontariste du maire Michael Bloomberg et de sa responsable des transports Janette Sadik-Khan. "Ils ont une vision incroyable", estime ainsi Brent Tongco, porte-parole de Bike New York, association qui s'applique à promouvoir ce mode de transport dans la "Grosse Pomme".
"Les gens se sentent plus en sécurité, et donc ils sont plus nombreux à se déplacer en vélo", dit-il.
Selon la mairie, en dépit de leur nombre croissant, le nombre des cyclistes accidentés est resté stable ces dernières années. Pour Brent Tongco, les New-Yorkais sont aussi de plus en plus nombreux à être sensibles aux questions de santé et d'environnement, d'où leur intérêt pour le vélo.
L'arrivée l'été prochain de 10.000 vélos en libre-service, troisième projet au monde de par sa taille (derrière la ville chinoise d'Hangzhou et derrière Paris), va encore amplifier le mouvement.
Le projet annoncé le 14 septembre enthousiasme certains New-Yorkais.
En une semaine, près de 6.000 sont allés sur le site Internet de la mairie pour signaler sur une carte interactive où ils voudraient voir implantée une des 600 stations prévues.
Plusieurs présentations ont été organisées dans la ville. Jeudi, à Union Square, au coeur de Manhattan, une foule nombreuse se pressait, en dépit des averses, pour essayer ces gros vélos multicolores.
"J'attendais ça depuis longtemps", se réjouit Quinn, un lycéen de 17 ans qui habite dans le quartier de Queens. "Le métro coûte cher", dit-il, "je ne peux pas payer un abonnement. Les vélos vont coûter 104 dollars par an (environ 76 euros), moins qu'une carte mensuelle de métro", ajoute-t-il. "Je pourrai descendre plus souvent à Manhattan".

Libé
Mardi 4 Octobre 2011

Lu 259 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs