Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le vainqueur assoira sa suprématie et prendra un sérieux ascendant pour le titre


RCA-ASFAR : Le Complexe Mohammed V abrite ce qui se fait de mieux en Botola Pro Elite1



Le vainqueur assoira sa suprématie et prendra un sérieux ascendant pour le titre
Après une polémique que d’aucuns ont qualifiée de surenchère, la rencontre RCA-ASFAR aura finalement lieu ce soir à 19h au Complexe Mohammed V à Casablanca.  Cette confrontation est ce qui se fera de mieux cette saison  en Botola Pro Elite 1 et pour cause, ce sont les deux premiers du classement qui croiseront du crampon avec pour enjeu la première place, les deux équipes n’étant séparées que de la valeur d’une victoire.  Belle soirée donc en perspective. Pour peu que le fair-play soit de mise et dépasse la pression de l’enjeu aussi bien sur le terrain que dans les gradins.
L’affiche est l’une des plus prisées et attirera très certainement grand monde. Sur le gazon, on s’attend à un grand match car ce sont les deux meilleures formations de ce bon vieux championnat qui s’affrontent.
Le Raja de ses 48 points caracole en tête et ose même en bomber le torse, fort d’un statut offensif comparable à une moissonneuse-batteuse. Il s’enorgueillit de ses 41 réalisations et de sa différence de but tout à fait impressionnante de + 26. Si de ce point de vue il est premier, sa défense a tendance à patiner et s’en retrouve troisième avec ses 17 buts d’encaissés. Son dauphin qui aspire à beaucoup en cette soirée, fait d’un cran mieux à ce propos de sa seconde place  (13 buts d’encaissés). Par contre, l’ASFAR se fait quelques complexes quant à son attaque qui s’en trouve loin, très loin derrière les Verts (16 buts de moins) et une cinquième position.
L’anecdote, c’est qu’à son corps défendant, l’équipe à Khaïri, seconde à trois longueurs, compte un match de moins que la formation à Fakhir. Aussi, pour les Casablancais, la victoire en devient primordiale et tout autre résultat dans ce cas de figure à six points lui serait donc négatif. De plus, le vainqueur de ce choc prendra très certainement l’ascendant sur sa victime et ce pour le restant de la saison. Car qu’on se le dise, même si les Rouges du WAC n’ont toujours pas abdiqué dans cette folle course au titre,  il y a de fortes présomptions pour que les rameaux de laurier couronnent ou le Raja ou l’ASFAR. Le WAC qui compte une rencontre en moins devant le KAC, la jouera vendredi sur ce même Complexe et visera à rester dans le sillage des fuyards voire même rattraper les Militaires en cas de revers de ces derniers.

Ça chauffe fort chez les gâcheurs de fête

Bien avant le match Raja-FAR, des vidéos circulent ça et là sur de différents sites où l’on pouvait voir des poignées de hooligans s’adonner à leur jeu favori, violence, graffitis sur les murs et plaques routières et autoroutières.
Les autorités doivent se monter très vigilante pour que ce classique ne sorte pas de son cadre sportif, car tous les spectateurs ne sont pas des excités.

Mohamed Jaouad Kanabi
Jeudi 11 Avril 2013

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs