Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le transport, principal obstacle au développement du tourisme

Vers le rétablissement des lignes directes reliant Tanger et Faro




Le transport, principal obstacle au développement du tourisme
Le tourisme, un secteur stratégique pour le Portugal, a drainé à fin novembre dernier 9,6 milliards d'euros et attiré quelque 15 millions de touristes.
L'Algarve, haut lieu du tourisme portugais, est désormais à l'ordre du jour des opérateurs touristiques marocains, intéressés de plus en plus par les potentialités de cette région située non loin des côtes atlantiques du Royaume.
Une région qui attire tous les ans pas moins de 6 millions de touristes, dont quatre millions d'étrangers, venus profiter du soleil, des plages étendues sur une centaine de kilomètres mais aussi de la longue tradition d'accueil et d'hospitalité des Lusitaniens.
Les échanges de visites entre responsables locaux et opérateurs touristiques des deux pays se multiplient depuis quelque temps, en faveur d'un rapprochement et d'une consolidation des relations de partenariat à même de drainer des flux touristiques dans les deux sens.
"Notre ambition est d'établir un partenariat win-win avec la région de l'Algarve qui est très proche de Tanger", a souligné le directeur du Conseil régional du tourisme (CRT) de Tanger-Tétouan, Abdelghani Ragala, dans une déclaration à la MAP en marge d'une conférence tenue à Faro en Algarve (Sud) sous le thème "Le Maroc, une destination touristique proche et complémentaire".
Pour ce faire, il convient d'abord de faire face au principal obstacle qui est le transport, a dit M. Ragala, ajoutant que les deux parties cherchent à rétablir la ligne maritime reliant Faro à la ville du Détroit.
"Par la suite, nous allons suivre la même démarche pour lancer une ligne aérienne en collaboration avec une compagnie portugaise ou marocaine", a-t-il ajouté, soulignant que pour le moment, les efforts vont surtout dans le sens de développer la communication avec le port de Tarifa qui constitue la seule et unique chance d'attirer de la clientèle de l'Algarve.  C’est dans ce sens d’ailleurs que l'ambassadrice du Maroc à Lisbonne, Karima Benyaich, a souligné la nécessité de rétablir les lignes maritime et aérienne directes reliant les villes de Tanger et Faro, pour promouvoir les échanges touristiques entre les deux régions.
Par ailleurs, le directeur du CRT a de même annoncé qu'une délégation de tours opérateurs portugais se rendra au Maroc dans quelques mois pour examiner les possibilités de drainer des touristes de l'Algarve, non seulement des Portugais mais aussi une clientèle internationale, rappelant que la région concentre à elle seule 60 % de la capacité d'hébergement du Portugal.

Mardi 27 Janvier 2015

Lu 334 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs