Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le traçage des frontières à l’Est de l’Afghanistan objet de discorde avec le Pakistan

Reprise d’échanges de tirs entre soldats des deux camps




Le traçage des frontières à l’Est de l’Afghanistan objet de discorde avec le Pakistan
Des soldats afghans et pakistanais ont échangé des coups de feu lundi dans une zone frontalière située dans l'Est de l'Afghanistan et revendiquée par les deux pays, ont rapporté des responsables afghans.
L'incident intervient après un premier accrochage jeudi dans cette même zone de la province de Nangarhar. L'affrontement, qui avait été provoqué par l'attaque d'un poste-frontière pakistanais, avait entraîné la mort d'un policier afghan et provoqué des manifestations dans l'Est du pays ainsi que dans la capitale.
Les combats avaient repris lundi lorsque des soldats pakistanais ont tenté de réparer la porte du poste-frontière de Gursal, attaqué la semaine dernière. Kaboul considère ce poste-frontière comme faisant partie du territoire afghan.
Les deux pays entretiennent des relations tendues depuis la création du Pakistan en 1947, année de la fin de l'empire colonial britannique en Inde.
Kaboul accuse par ailleurs Islamabad de soutenir l'insurrection des talibans et d'autres groupes armés dans le pays pour contrebalancer l'influence indienne, tandis qu'Islamabad accuse à l'inverse Kaboul de donner refuge aux insurgés de son côté de la frontière.
Signe que les tensions sont ravivées, le président afghan Hamid Karzaï a appelé la semaine dernière les talibans à combattre les ennemis de l'Afghanistan, une référence à peine voilée au Pakistan.
Le chef de l'Etat afghan a également ordonné des mesures immédiates pour retirer la porte du poste-frontière pakistanais et "les autres installations militaires pakistanaises près de la ligne Durand".
La ligne Durand qui sépare les deux pays est la frontière tracée en 1893 entre l'Afghanistan et ce qui était alors l'empire des Indes britannique. Elle est reconnue par le Pakistan, mais pas par l'Afghanistan.
Kaboul affirme par ailleurs que toute activité de l'un ou de l'autre pays le long de cette ligne doit être approuvée par les deux pays.

Reuters
Mardi 7 Mai 2013

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs