Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le tourisme au secours des gorilles des montagnes menacés de l’Ouganda




Le tourisme au secours des gorilles des montagnes menacés de l’Ouganda
Le tourisme serait-il la clé pour sauver les espèces menacées ? En Ouganda, cela semble en tout cas fonctionner pour les gorilles des montagnes vivant dans la forêt de Bwindi. Selon les estimations, il ne resterait plus que quelque 400 de ces primates, aujourd’hui considérés comme une sous-espèce en danger critique d’extinction.
Depuis quelques années, le tourisme local s’est particulièrement développé dans la région, à tel point qu’il offre désormais une aide cruciale pour la survie des gorilles. Les revenus qui en sont issus permettent de protéger les grands singes de la destruction de leur habitat. “Pour protéger cette espèce menacée, nous devions montrer le bénéfice économique lié aux gorilles”, explique Charles Tumweigye, vice-directeur chargé de la conservation au sein de l’Autorité ougandaise pour la faune sauvage (UWA). 
“Le tourisme a débuté comme un moyen de montrer aux populations que les gorilles peuvent avoir une importance économique, que nous pouvons tirer des revenus pouvant améliorer notre quotidien”, rajoute-il repris par l’AFP.
L’Ouganda, le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) sont les seuls pays à accueillir des gorilles des montagnes (Gorilla beringei beringei) dans leur environnement naturel. On déplore moins de 1.000 individus vivants dans le monde, la plupart en Ouganda qui présente la plus grande population.
Néanmoins, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime que le nombre de gorilles de montagnes pourrait chuter de 25% dans les 20 prochaines années, augmentant encore l’inquiétude sur la survie de l’espèce. Les causes de cette disparition sont multiples, mais ce sont surtout le braconnage et la destruction de l’habitat des gorilles qui sont en cause. 
D’après un rapport de l’ONU et d’Interpol, plus de 22.000 grands singes auraient été victimes de ce trafic entre 2005 et 2011. La cohabitation entre les singes et les habitants entraîne aussi parfois des incidents. Il arrive que les gorilles pillent les champs agricoles des habitants, toujours tentés d’élargir leurs surfaces cultivables et de puiser gratuitement dans les richesses de la jungle.
Heureusement, l’intensification des efforts pour protéger les singes de montagne a permis de voir leur population augmenter au cours des dernières décennies. “Il a fallu empêcher les habitants d’aller dans la forêt, où ils trouvaient gratuitement toute la viande de gibier”, explique Seith Byarugaba, patron d’un lodge et d’une agence de tourisme spécialisée dans les circuits des gorilles.
Pour protéger les primates, les solutions se sont concentrées sur deux objectifs : réduire le braconnage et préserver leur habitat. Et pour cela, le “tourisme écologique” fournit une opportunité de choix. Les visiteurs sont accompagnés par des gardes qui parviennent à localiser les animaux. Ceci permet de s’assurer qu’ils sont toujours en bonne santé et de mener une surveillance régulière pour décourager les braconniers.
Pour les touristes, c’est une occasion de faire une rencontre inoubliable avec un animal impressionnant. En effet, le gorille des montagnes peut peser jusqu’à 300 kg pour les mâles et plus de 100 kg pour les femelles, pour une taille comprise entre 1,40 et 2 mètres. Bien que leur aspect imposant puisse effrayer, les grands singes sont des animaux relativement sociables et pacifiques. 
Ils vivent en famille guidée par un mâle à “dos argenté” qui protège les autres des menaces. Ainsi au contact des touristes, ils sont souvent calmes et curieux. 

Maxisciences
Mardi 15 Juillet 2014

Lu 372 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs