Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le tourisme a besoin de plus de 132 mille lauréats d’ici 2020

La CNT a organisé un colloque sur l’élément humain dans le secteur hôtelier




Le tourisme a besoin de plus  de 132 mille lauréats d’ici 2020
Le tourisme marocain a besoin, pour se donner les moyens de ses ambitions conformément à la Vision 2020, de former plus de 132 mille jeunes dans la filière, a affirmé, mardi à Agadir, le directeur général de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Saïd Tahiri. «Si entre 2001 et 2010 le dispositif de formation a réussi à suivre le rythme rapide de développement de l’offre avec +55 mille diplômés dans l’hôtellerie, d’ici à 2020, il sera impératif de former plus de 132 mille jeunes dans la filière», a souligné M. Tahiri à l’ouverture d’un colloque régional sur «L‘élément humain dans le secteur hôtelier: vecteur essentiel du développement et de la promotion du tourisme dans la région».
Notant que le tourisme national a démontré sa résilience aux crises et sa capacité à reprendre un rythme de croissance soutenu, il a indiqué que le Maroc continue à glaner des parts de marché et à améliorer sa compétitivité par rapport aux principales destinations du pourtour méditerranéen.
Selon lui, cette performance s’explique par le contexte économique et géopolitique difficile chez les principaux pays concurrents, la stabilité politique confirmée et la transition en douceur qu’a connue le Maroc suite au Printemps arabe et par les atouts et le potentiel énorme de la destination et les objectifs ambitieux fixés dans le cadre de la Vision 2010-2020.
M. Tahiri a néanmoins signalé que «les performances de la destination Maroc, quoique bonnes restent insuffisantes» au regard des atouts du Royaume qui est pleinement positionné pour être dans la mouvance de l’évolution du tourisme européen à la faveur de ses orientations stratégiques, sa proximité des principales capitales européennes, sa politique de promotion dynamique, l’open-sky et l’augmentation du nombre de lowcost et du développement de nouveaux créneaux et produits porteurs (artisanat, éco-tourisme, offre de luxe, etc).
Le Maroc ambitionne d’attirer 20 millions de touristes en 2020, devant générer 138 milliards de dirhams de recettes. Cette vision, qui aspire à placer le Royaume dans le Top 20 des premières destinations mondiales, s’adosse à une série de conventions régionales de partenariat devant porter la capacité litière du pays à plus de 372 mille lits et générer 470 mille postes d’emploi.
Pour ce faire, la CNT encourage les conventions collectives de nouvelle génération dans le secteur, entend réunir les conditions souples de promotion du champ conventionnel, concevoir un outil autonome de bonne gouvernance dans le respect mutuel des droits et obligations, qui constituera un facteur d’assainissement du climat social et de promotion sociale et de compétitivité.
«Nous sommes convaincus que la convention collective est un engagement de conformité légale, un instrument de visibilité et de paix sociale, un cadre de promotion sociale et un facteur de compétitivité économique et d’attractivité du secteur», a relevé M. Tahiri.

Vendredi 6 Juin 2014

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs