Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le torchon brûle entre le MNLA et le Polisario

Bras de fer entre les mouvements séparatistes nord-africains et sahéliens




Le Mouvement national de la libération de l’Azawad mène désormais une guerre ouverte contre le  Polisario qu’il accuse d’être une marionnette d’Alger.
Dans un communiqué qu’il a rendu public dernièrement, le MNLA (Mouvement qui réclame l’indépendance du Nord du Mali), menace de s’en prendre à tous les séparatistes du Polisario.
En effet, la tension a augmenté d’un cran depuis l’enlèvement par ces derniers de quatre militants du MNLA dans la zone de Kidal. Les spécialistes de la situation au Sahel et au Sahara se posent la question suivante: que font les membres du Polisario aussi loin de Tindouf ? Les Touaregs  de l’Azawad sont clairs : le Polisario n’est que le bras séculier de l’Algérie.
Craignant que cette opération n’ait des répercussions sur la situation dans cette zone frontalière, des médias algériens ont ainsi mis en garde contre l’instrumentalisation du Polisario dans des opérations qui pourraient  mettre ce dernier en très grande difficulté. Le non-dit de ces médias est que l’asservissement du Polisario par ses maîtres à Alger devient désormais une réalité palpable. En effet, les éléments enlevés par les séparatestes ont été remis aux forces algériennes qui les ont interrogés à Rabouni puis transférés à Alger où ils devront être jugés au nom de la lutte contre le terrorisme !
Il y a lieu, selon les observateurs, de s’interroger sur l’implication du Polisario dans d’anciennes opérations menées dans la zone du Sahara et du Sahel et sur ce que ses éléments armés font dans la région du Kidal au Mali. Le MNLA est même allé jusqu’à dire que «si le Polisario est indépendant d’Alger comme il le prétend, pourquoi n’a-t-il pas interrogé et poursuivi en justice les éléments qu’il a arrêtés » ?
Suite à quoi, les Touaregs de l’Azawad ne sont pas restés les bras croisés puisqu’ils ont, pour leur part, enlevé trois membres du Polisario et  menacé de les liquider au cas où leurs camarades ne seraient pas libérés.

 

Nouri Ziyad
Vendredi 2 Décembre 2016

Lu 1407 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs