Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le temps des regrets pour l’Afrique




Le temps des regrets pour l’Afrique
L'Afrique avait placé pour la première fois deux équipes en 8e de finale d'une Coupe du monde, mais le Nigeria et l'Algérie ont quitté le Brésil lundi, éliminés. 
Les trois autres représentants du continent africain, Cameroun, Ghana et Côte d'Ivoire étaient sortis au premier tour, les deux premiers ayant au passage terni leur image. 
La meilleure performance africaine en Coupe du monde reste un quart de finale: Cameroun en 1990, Sénégal en 2002 et Ghana en 2010.
 
Algérie et Nigeria: 
élimination amère 
L'Algérie de "Coach Vahid" a atteint pour la première fois de son histoire les 8e de finale d'un Mondial. Les Fennecs, à la surprise générale, ont fait trembler la Mannschaft en première période. Le gardien allemand Neuer a joué les pompiers de service en sortant au pied loin de ses buts, comme un libero, pour pallier les carences de sa défense centrale. Mais en prolongation, la bande à Müller a fait respecter la hiérarchie sportive avec des buts de Schürrle et Özil. Djabou réduisant la marque trop tard (2-1 a.p.).
Le Nigeria a gardé en travers de la gorge son élimination (2-0) face à la France. Le sélectionneur du Nigeria Stephen Keshi n'a pas mâché ses mots envers l'arbitrage après la rencontre: "C'est une honte". "Je ne peux pas dire à l'arbitre ce qu'il doit faire mais Onazi a été deux fois victime de tacles dangereux. L'arbitrage n'était pas au niveau et le parti-pris était en faveur des Français."
 
Toujours l'imbroglio 
des primes
Pour cause de primes non réglées, le Cameroun était arrivé au Brésil 24 heures plus tard que prévu, après une nouvelle grève de l'entraînement. Au Mondial-2002, les Lions Indomptables avaient déjà fait grève pendant cinq jours pour des primes non réglées. Même souci avec les "Black Stars" du Ghana, ce qui a provoqué une grogne des joueurs qui ont eux aussi fait une grève de l'entraînement. Un avion spécial a ensuite été affrété depuis le Ghana pour amener l'argent, en... liquide, aux joueurs. Mais que faire de toutes ces espèces ? "On va le mettre dans nos sacs, les enfermer en attendant de le transférer sur nos comptes", en a rigolé le milieu de terrain Christian Atsu. Surréaliste. Le Nigeria est passé par les mêmes tracas, et selon la formule Keshi, les discussions ont tellement traîné que les joueurs en ont oublié un jour... de s'entraîner. La Côte d'Ivoire a elle seulement subi une élimination sportive, sans faire parler d'elle en mal en dehors du terrain.
 
Bagarres et exclusion 
du groupe
Lors du naufrage du Cameroun le 18 juin contre la Croatie (4-0), sur le terrain deux joueurs camerounais se sont battus entre eux, Assou-Ekotto donnant un coup de tête à Moukandjo... Un peu plus tôt dans la rencontre, Song avait donné un coup de coude dans le dos d'un adversaire. Sous les yeux de l'arbitre, qui l'a logiquement exclu. Et il a été suspendu trois matches par la commission de discipline de la Fifa. 
Le Ghana, le jour de son dernier match de poules, a annoncé la double exclusion de Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari, deux des stars de l'équipe. Boateng a été suspendu pour avoir insulté le sélectionneur Kwesi Appiah, lors d'une séance d'entraînement, tandis que Muntari a reçu la même sanction pour s'en être pris physiquement à un membre du comité exécutif de la fédération, Moses Armah, lors d'une réunion... sur les primes.
 

Halilhodzic sèche la conférence de presse
 
Vahid Halilhodzic, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie battue en 8e de finale du Mondial-2014 par l'Allemagne (2-1 a.p.) lundi à Porto Alegre, ne s'est pas présenté en conférence de presse.
A la place du technicien bosno-français, deux de ses joueurs se sont pliés à l'exercice, le gardien Rais Mbolhi, élu homme du match, et le défenseur Madjid Bougherra.
Interrogé sur son propre avenir en sélection, ce dernier a déclaré qu'il devrait en parler "avec le prochain entraîneur". "Je ne sais pas ce qui va se passer, mais on entend les rumeurs, et il mérite de sortir par la grande porte avec une grande cérémonie parce qu'il a fait beaucoup de bien à l'Algérie", a-t-il dit.
"On remercie Vahid, il a fait beaucoup de travail pour l'équipe qu'il a prise au plus bas, a-t-il ajouté. Tous les joueurs le remercient, on l'a tous embrassé à la fin du match”.

Mercredi 2 Juillet 2014

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs