Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le temps d’une soirée, Fantômas s’invite au Maroc

La Nuit du cinéma




Le temps d’une soirée, Fantômas s’invite au Maroc
Dans le cadre de l’événement «La nuit du cinéma», l’Institut français du Maroc offre ce soir, vendredi 4, une programmation décalée, dédiée à une personnalité marquante du 7ème art.
Inscrite dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2013, “cette Nuit du cinéma retrace, à travers quelques films, la carrière de Fantômas, héros centenaire de la littérature populaire. Des pièces  cinématographiques rares, étonnantes et originales égayeront cette soirée festive placée dans  l’ombre du “Génie du Mal”.
Fantômas est né de l’imagination d’un duo d’écrivains, Pierre Souvestre et Marcel Allain qui inventent le premier personnage récurrent en France. Leur éditeur, Arthème Fayard, leur impose un rythme de parution d’un roman par mois, et le premier d’une série de 32 paraît en février 1911 rencontrant tout de suite un large public, captivé par les aventures de ce héros négatif, insaisissable et immortel.
Les films proposés au cours de cette soirée :
En 1937, un artiste belge, Ernst Moerman, s’approprie le personnage et réalise un brûlot surréaliste intitulé «Monsieur Fantômas, 280.000ème chapitre». S‘inscrivant dans la lignée  feuilletoniste des Feuillade, il sera présenté au palais des Beaux-Arts de Bruxelles en même temps qu’«Un Chien andalou» de Luis Bunuel.
Autre temps fort de la soirée, le «Fantômas» de Jean Sacha qu’il réalisa en 1946, avec Marcel Herrand (l’inquiétant Lacenaire des «Enfants du Paradis») et la sublime Simone Signoret tout juste révélée au public français.
«Je t’aurais, Fantômas, je t’aurais!». On ne pouvait évoquer Fantômas sans aborder la  célèbre trilogie parodique d’André Hunnebelle qui met en scène un Louis de Funès survolté dans le rôle du commissaire Juve.
Ces films de fiction sont accompagnés de documentaires : «Rencontre avec Fantômas», un entretien exceptionnel mené par Georges Franju (co-créateur de la Cinémathèque française avec Henri Langlois, et cinéaste du genre fantastique) avec Marcel Allain qui raconte sa vie avec Fantômas ; et «Fantômas mène le bal» qui montre comment ce héros a su traverser toutes les  époques jusqu’à aujourd’hui.
Activités diverses, expositions ou entractes gourmands agrémenteront cette veillée cinéphilique organisée par les Instituts français.

Libé
Vendredi 4 Octobre 2013

Lu 1711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs