Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le taux de déperdition en licence fondamentale demeure important


Journée pédagogique organisée par l’Université Mohammed V Souissi



Le taux de déperdition en licence fondamentale demeure important
Le taux de déperdition en filières de licences fondamentales à l'université Mohammed V-Souissi demeure "important", malgré un taux de diplomation "en constante amélioration", a indiqué le président de l'Université Mohammed V-Souissi, Radouane Mrabet, lors d'une journée pédagogique organisée jeudi à Rabat.
"Bien que le taux de diplomation se soit amélioré pendant les quatre dernières années de 10%, celui d'abandon reste important", a déclaré M. Mrabet à la MAP en marge de cette journée pédagogique organisée sous le thème "De l'auto-évaluation vers de nouvelles offres de formation" à la Faculté des sciences de l'éducation. Pour l'année universitaire 2009, seulement 21% des étudiants des filières de licences fondamentales à accès ouvert ont réussi à obtenir leurs diplômes dans la durée légale (3 ans), tandis que 53% ont quitté cette licence sans l'obtention d'un diplôme, selon une présentation assurée par Ilham Berrada, vice-présidente chargée des affaires académiques et du développement universitaire, rappelant que ce taux était de 73% en 2006. Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, avait prononcé un discours inaugural dans lequel il avait mis l'accent sur l'amélioration de la performance des universités afin d'en faire un hub scientifique et un levier de développement en mesure de relever les défis de la mondialisation. Aussi, avait-t-il lancé un appel à l'attention des professeurs universitaires afin d'accompagner cette nouvelle tendance.
Outre la réflexion sur les moyens en mesure de réduire le phénomène de déperdition, cette journée a été également l'occasion de faire une auto-évaluation de l'ensemble des filières dont l'accréditation est arrivée à terme au titre de la session 2013, de discuter le projet de cahier des normes pédagogiques nationales (CNPN) de cycle licence fondamentale en sciences juridiques, économiques et sociales et de mener une réflexion sur les nouvelles orientations stratégiques pour le développement des offres de formation comptant pour la période 2013-2016.

Libé
Samedi 16 Février 2013

Lu 313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs