Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le taux de chômage prend une courbe ascendante

114.000 chômeurs de plus en une année seulement




Le taux de chômage prend une courbe ascendante
Selon le Haut-commissariat au plan, la population active en chômage s’est accrue de 10,7% au niveau national, passant de 1.077.000 au premier trimestre de l’année 2013 à 1.191.000 au même trimestre de l’année 2014, soit 114.000 chômeurs de plus (74.000 en milieu urbain et 40.000 en milieu rural). Par conséquent, le taux de chômage est passé de 9,4% à 10,2%, entre les deux périodes. Selon le milieu de résidence, il est passé de 13,7% à 14,6% en milieu urbain et de 4,4% à 5,1% en milieu  rural.
Les hausses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées, en milieu urbain, parmi les diplômés (+1,7 point), les femmes (+1,4 point) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+1,1 point); en milieu rural, principalement parmi les adultes âgés de 35 à 44 ans (+1,1 point).
Parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, il a été de 20,2% au lieu de 19,5% et parmi les détenteurs de diplômes, de 17,5% au lieu de 16,5%. Le chômage est à 29% le fait de licenciements ou de mises à l’arrêt de l’activité des établissements employeurs. 
Le taux de sous-emploi est, de son côté, passé entre les deux périodes, de 8,6% à 9,5% au niveau national, de 8,2% à 9,1% en milieu urbain et de 9,1% à 9,9% en milieu rural.
Selon le secteur d’activité économique, les personnes exerçant dans les BTP sont les plus touchées par le sous-emploi et ce, aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural (avec un taux de 15% au niveau national), suivies par celles travaillant dans le secteur de l’agriculture, forêt et pêche (9,3%).   
A cause de ces contre-performances, les deux premières années du mandat du chef du gouvernement  resteront marquées par des promesses non tenues, et à leur tête celle de l'inversion de la courbe du chômage.
Ce gouvernement qui a promis de ramener le taux de chômage à 7%, d'ici 2016, a, en effet, réussi à le faire augmenter en fort peu de temps. 
Rappelons que le marché de travail qui a été animé au cours de la dernière décennie  par un solde positif en termes de création d’emploi, donnant lieu à près de 261.000 nouvelles opportunités  en moyenne annuelle, avait permis de faire baisser le taux de chômage de 22,3% en 2002 à 9,2% en 2013. Une tendance qui est en train de s’inverser avec le gouvernement Benkirane puisque les analystes situent ce taux aux environs de 10 % vers la fin de l’année en cours. 

Mohammed Taleb
Mardi 6 Mai 2014

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs