Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le taekwondo national n'a pas dérogé à la règle des déceptions




Le taekwondo national n'a pas dérogé à la règle des déceptions
Comme pratiquement tous les sportifs marocains en lice aux Jeux olympiques-2012 de Londres, hormis en athlétisme, les taekwondoïstes nationaux, contre toute attente, ont brillé par leur élimination dès les premiers tours de leurs catégories respectives, après la sortie samedi de la dernière représentante du Royaume, Wiam Dislam (+67 kg), évincée par la Cubaine Glenhis Hernandez (2-1).
Le taekwondo, ce sport sur lequel pourtant de grands espoirs étaient fondés pour sauver la face, eu égard à sa percée remarquable réussie ces dernières années au niveau international, surtout aux Championnats du monde, n'aura pas donc dérogé à la règle des déceptions des autres disciplines et sort bredouille.
Contre une Cubaine non classée, Dislam, 4è joueuse mondiale, a été battue par mort subite (point en or au quatrième et dernier round, décisif), alors que les deux protagonistes étaient à égalité un point pour chacune d'elles.
"Le combat était très fermé. Wiam a opté pour les contre-attaques mais son adversaire était plus rapide", a expliqué le directeur technique national (DTN) Hassan Ismaili, dans une déclaration à la MAP au terme de ce combat.
"Elle avait l'avantage avant l'égalité au score mais elle n'a pas été efficace dans ses interventions et manquait de précision en dépit de plusieurs tentatives avant le recours à un round décisif", a-t-il ajouté, soulignant que les trois Marocains engagés dans les épreuves de taekwondo sont à leurs premiers Jeux olympiques et manquaient d'expérience à ce niveau, d'autant qu'ils étaient sous pression.
"Nos représentants comptent parmi les meilleurs champions du monde, mais les JO sont totalement différents. Je tiens encore une fois à le souligner, la victoire aux JO se construit sur des petits détails et il faut une grande dose de concentration", a affirmé M. Ismaili.
Dans ce cadre, il a regretté les erreurs personnelles commises par ses protégés, mais aussi le fait qu'ils ne se sont pas strictement conformés à ses consignes.
Outre Wiam Dislam, porte-drapeau de la délégation marocaine lors de la cérémonie d’ouverture de ces jeux, le taekwondo national était représenté également par Issam Chernoubi (-80 kg) et Sanaa Atabrour (-49 kg). 
Ils ont été évincés au 1er tour respectivement par l'Afghan Nesar Ahmad Bahawi (4-3) et l'Argentine Carola Malvina Lopez Rodriguez (1-0).
Sur douze disciplines, l'athlétisme aura donc été le seul à voir pu hisser un candidat au podium, en la personne d'Abdelaâti Iguider, médaillé de bronze du 1.500m. 
 

MAP
Lundi 13 Août 2012

Lu 310 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs