Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le suspect de l’attentat de Stockholm passe aux aveux




Des dizaines de milliers de Suédois ont manifesté leur rejet du terrorisme à Stockholm dimanche, après l'attentat meurtrier au camion bélier perpétré, selon la police, par un Ouzbek affichant des "sympathies" jihadistes. Parallèlement à ces premières manifestations collectives de souvenir et de deuil, l'enquête se poursuit et le profil du principal suspect de l'attentat se précise. Si la police suédoise n'a toujours pas donné son nom, la presse l'a identifié comme étant RakhmatAkilov, un ouvrier et père de famille.
 L'auteur présumé de l'attentat meurtrier au camion bélier perpétré vendredi à Stockholm, soupçonné de sympathies jihadistes, est passé aux aveux et s'est dit "satisfait de ce qu'il a fait et d'avoir accompli ce qu'il voulait accomplir", a rapporté le quotidien Expressen dimanche.
Lors de sa garde à vue, l'homme, identifié par Expressen et son concurrent Aftonbladet comme étant RakhmatAkilov, un ouvrier en situation illégale de 39 ans, a reconnu avoir conduit le camion de livraison volé qui a percuté une vingtaine de passants sur l'artère piétonne la plus fréquentée de Stockholm dans l'après-midi du 7 avril.Il avait repéré les lieux auparavant, selon Expressen.Une femme et une fillette suédoises ainsi qu'un Britannique et une Belge sont morts, 15 personnes ont été blessées, dont deux se trouvaient dimanche dans un état critique.
Dimanche, la police nationale avait indiqué qu'il affichait "des sympathies pour des organisations extrémistes, dont l'Etat islamique". Mais la presse suédoise n'a pas précisé s'il avait revendiqué l'attentat au nom d'un groupe jihadiste.
Selon d'autres sources citées samedi par Expressen, l'homme avait déjà déclaré au moment de son arrestation quelques heures après la tragédie dans une ville de l'agglomération stockholmoise: "C'est moi qui l'ai fait".
Les policiers se sont rapidement dits confiants d'avoir interpellé l'auteur de la tuerie. Et dimanche soir, un haut responsable de la police nationale, Jan Evensson, a indiqué à la télévision publique SVT que les enquêteurs étaient "assez sûrs qu'il passera(it) le reste de sa vie derrière les barreaux".

Mardi 11 Avril 2017

Lu 365 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs