Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le sus à l’insolence du RCA, du HUSA et à un degré moindre du KAC

Rien ne va plus pour l’OCS dépité at-home et le MAS malgré un point de ramené d’Al Hoceima




Sur les six rencontres de la vingt-deuxième journée de la LNFP 1 programmées le week-end dernier, trois, se sont soldées par des victoires, toutes réussies chez les autres et trois par des nuls dont deux blancs pour une honnête moyenne de quinze buts.
Les trois succès sont l’œuvre, du HUSA (2-1) devant le leader le WAC à Marrakech, du KAC à Safi (2-1) devant l’OCS local et enfin du RCA (5-2) face au MAT à Tétouan. Ces victoires sont importantes pour la suite des évènements car d’une part elles relancent le championnat aussi bien pour le haut du tableau que pour le bas.
Si l’on peut considérer la défaite wydadie comme un avertissement sans frais, au regard des résultats peu amènes de la meute de poursuivants composés du FUS, de l’IRT et de la RSB qui ont été contraints au nul vierge à El Jadida (FUS) ou entre eux à Berkane (RSB-IRT), l’on peut dire d’autre part que la victoire retentissante du Raja devant le MAT, conjuguée aux déboires du WAC et de ses outsiders a eu pour effet de relancer un championnat devenu monotone par la domination rouge.
Le retour aux affaires des Verts, désormais sur le podium et titillant les sommets à quatre points de leur meilleur ennemi qui compte tout de même une rencontre en moins à la maison face à la RSB en huis clos, n’en est que bien prometteur qu’il en effacerait même le sobre parcours du FUS qui, cahin-caha, s’accroche à son statut de dauphin.
Cependant, on regrettera que la dernière ligne droite qui aurait pu être de rêve n’en soit ternie par des affiches qui devront se faire sans public à l’image de ce prochain IRT-WAC, RCA-ASFAR, le derby, et on en passe et des pas mûres. Quitte à jouer au rabat-joie on n’est toujours pas preneur des solutions à la va-vite et de facilité que prône dame Fédé en fermant les stades au public. Les réponses à ce problème sont d’un tout autre ordre.
Qu’à cela ne tienne et pour en revenir aux pelouses bien verdoyantes en ce printemps à l’image de celle du Grand Stade de Marrakech ou d’El Massira à Safi, le spectacle au rendez-vous était plutôt dominical, celui de samedi étant de ses deux nuls vierges (DHJ-FUS et RSB-IRT) plutôt à oublier et même celui de vendredi en avant-première CRA-MAS (1-1) ne restera pas non plus dans les annales confirmant malgré le point récolté la détresse du club fassi qui siège en bon premier relégable en attendant OCK-KACM.
Le WAC qui a élu domicile dans la ville ocre, aura eu pour la circonstance des étrennes amères en s’inclinant devant un brave HUSA qui ne s’est pas déplacé pour faire de la configuration à Marrakech. Pourtant, ce sont les Rouges qui ont tôt dans la partie pris les devants par Noussair. Les Soussis égalisèrent par leur Ivoirien de service Zoumana Kone avant le repos pour s’octroyer la victoire par Daoudi. Le penalty raté ensuite par le capitaine du WAC, Essaidi, n’en devenait que plus anecdotique.  
Mais la fête c’est à Tétouan qu’elle a eu lieu quand, dans l’arène du  Saniet Rmel, les deux monstres les plus en forme de ce bon vieux championnat, le MAT et le RCA, se sont affrontés. On crut vite le match plié au bout de la demi-heure quant les Verts par Benhalib et leur régulateur Issam Raki (sur penalty) avaient fait le break poussant l’affront jusqu’à mener d’entrée en seconde par 3-0 grâce à leur prodige Abdelilah Hafidi. Les Nordistes se rebiffèrent rendant coup sur coup deux buts par Karouche (penalty) au bout de l’heure et Aberhoun dix minutes plus tard, rendant ainsi ardue la tâche au Raja. Mais c’était sans connaître le talent du Nigérian Christian Osaguona qui y mettait du sien à dix minutes de la fin avant que Hafidi, deux minutes plus tard n’enfonce le clou. Les jeux étaient faits, le MAT se voyait écarté de la lutte du haut au profit de son adversaire du jour.
Enfin, c’est un KAC organisé à souhait et maîtrisant à merveille le jeu du contre qui s’est imposé à Safi face à l’OCS local. Abderrazak Mnassfi, par deux fois, en a profité pour crucifier les hommes à Aziz Amri, qui décidément, en deux premières sorties sur leur pelouse new-look, ne sont toujours pas arrivés à faire le pourtour de la question ne sauvant l’honneur que dans le temps additionnel par Lamti. Safi en broie du pain noir à deux longueurs de la relégation.


Résultats :
CRA-MAS 1-1
DHJ-FUS 0-0
RSB-IRT 0-0
OCS-KAC 1-2
MAT-RCA 2-5
WAC-HUSA 1-2


Aziz El Amri limogé

Après José Romao remercié par l’AS FAR, c’est au tour d’Aziz El Amri d’être congédié par l’Olympic de Safi, et ce suite à la défaite de l’OCS à domicile devant le KAC pour le compte de la 22ème journée du championnat Pro Elite 1.
Une réunion d’urgence a été tenue par le comité du club safiot juste après le match face au KAC.
Pour ce qui est du club de l’AS FAR,  les commandes techniques sont assurées provisoirement par El Aziz, sachant que les dirigeants de l’équipe sont en pourparlers avec M’Hamed Fakhir.

 


Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 5 Avril 2016

Lu 859 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs