Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le spectre du hooliganisme plane de nouveau sur le derby casablancais

«Demandez à l’oie pourquoi l’autocar n’est pas venu de Fès» y serait pour quelque chose




Le spectre du hooliganisme plane de nouveau sur le derby casablancais
Au lieu d’être entamée sur les chapeaux de roues, c’est une phase retour qui débute par de fâcheux actes de hooliganisme perpétrés par des nervis du côté du stade d’Adrar à Agadir à l’issue du match de la 16ème journée du championnat entre le HUSA et le KACM, sanctionné en faveur des Marrakchis.
Des enragés qui continuent, hélas, de sévir sans se soucier des répercussions que cela pourrait avoir. Un terrible scénario qui risquerait fort bien de nous livrer un remake à l’occasion du prochain derby casablancais entre le Raja et le Wydad.
Il faut dire que depuis un bon bout de temps, d’aucuns trouvent un vilain plaisir en laissant pourrir la situation entre les supporteurs des deux clubs. Le fameux chant scandé par le public des Verts voire des joueurs du Raja «demandez à l’oie pourquoi l’autocar n’est pas venu de Fès» ne fait qu’alimenter une animosité devant prendre plus d’ampleur d’ici le jour du derby. Et il faudrait donc s’attendre à une réaction des supporteurs du WAC, dont certains ne sont pas des enfants de chœur.
Jusqu’ici, l’on n’a enregistré aucune action de la part des comités dirigeants des deux clubs ou toutes autres parties concernées pour mettre un terme à cette excitation démesurée, via un chant, susceptible de donner lieu à une fin aux conséquences désastreuses.
De tout temps, le derby de la métropole a été fortement appréhendé et pour la saison sportive en cours, il ne manquera pas de l’être. Il y a d’abord l’importance de l’enjeu pour les deux clubs, principaux protagonistes pour le titre et l’afflux du public de plus en plus nombreux, deux facteurs qui contribuent à la réussite d’un match. Sauf qu’il y a un élément qui risque de gâcher le spectacle, à savoir le fait de continuer sur les réseaux sociaux à propager des propos malsains, des chants dégradants ou encore des moqueries de tous genres, ce qui ne peut qu’engendrer des situations dont les conséquences sont imprévisibles vu les nombreux cas de hooliganisme et de violence qu’ont connus les précédents derbies et les matches au sommet.
L’heure est, plus que jamais, à la mobilisation pour arrêter la mascarade et faire entendre raison à toute personne proférant des propos déplacés ou menant des actes insensés à même de déboucher sur l’irréparable.
Les actes de violence commis à Agadir sont encore frais dans la mémoire auxquels s’ajoutent bien d’autres misères, dont les plus en vue cette saison restent les incidents qui ont émaillé le match de championnat entre l’AS FAR et le DHJ. A ce propos, la Cour d’appel de Rabat vient de confirmer les jugements de 2 à 6 mois de prison ferme prononcés en première instance à l’encontre de 19 mis en cause qui devront s’acquitter également d’une amende de 1200 DH chacun.   

Mohamed Bouarab
Mercredi 28 Janvier 2015

Lu 648 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs