Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le spectre du Coronavirus plane sur les Lieux Saints

Après les tracas de la Omra, le Haj inquiète !




Le spectre du Coronavirus plane sur les Lieux Saints
Après la Omra du Ramadan et ses problèmes de réduction du nombre des candidats dictée à partir de l’Arabie Saoudite mais aussi de ce côté-ci, des cas d’engagements non tenus ou d’escroquerie de la part d’agences de voyages de bonne foi ou malintentionnées, place au Haj. Et là s’il y a un problème à ce sujet, et il n’est pas des moindres, c’est bien celui de ce maudit virus dit Coronavirus qui a tué 45 personnes en Arabie Saoudite sur un total de 90 cas confirmés. Les personnes atteintes sont décédées après avoir été contaminées par ce virus qui provoque des problèmes respiratoires, une pneumonie et une insuffisance rénale rapide.
Apparu en avril 2012, le «nouveau Coronavirus» appartient à la famille des Coronavirus, dont fait partie le Sars-Cov, à l'origine du syndrome respiratoire aigu sévère. Cette nouvelle souche, encore jamais rencontrée, peut entraîner des difficultés respiratoires graves, souvent mortelles chez les personnes infectées. Pour le moment, l’OMS et ses experts disent connaître peu de choses sur ledit virus, à savoir le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, baptisé MERS par l'OMS.
Face à ce nouveau danger et à l’approche du pèlerinage annuel aux lieux saints pour le Haj, plusieurs pays ont exprimé leurs craintes et inquiétudes et ont conseillé à leurs citoyens de s’abstenir de toute visite en Arabie Saoudite surtout que le Coronavirus peut se transmettre facilement d’un individu à un autre. Le nouveau Coronavirus est un virus respiratoire et entérique, il se transmet donc  par les voies féco-orales ou respiratoires.  Comme le SARS, qui a éclaté en Asie en 2003, et qui a infecté 8.273 personnes, dont 9% sont mortes, le MERS est soupçonné d'être passé de l'animal à l'homme, et se manifeste aussi par les mêmes symptômes que la grippe mais différemment car il provoque une insuffisance rénale.
C’est ainsi que l’Arabie Saoudite  a  conseillé aux fidèles de santé fragile, âgés ou souffrant de maladies chroniques comme le diabète, les problèmes respiratoires et les maladies du cœur et des reins de  s’abstenir pour le Haj  prévu cette année en octobre. La France de son côté en a fait autant, expliquant les risques aux musulmans français qui désirent effectuer le pèlerinage cette année. Il faut dire aussi que le danger s’accentue avec les grands travaux d’élargissements effectués dans l’environnement et  de la Qaâba et la Mosquée d’Al Haram. L’Algérie ainsi que d’autres pays ont prodigué à leurs citoyens les mêmes conseils surtout qu’il n’y a pas encore de vaccin contre ce virus.
Au Maroc, c’est silence radio. Rien d’officiel n’a filtré ni du côté du chef du gouvernement ni des ministères concernés, à savoir celui de la Santé ou celui des Affaires islamiques. On a beau tenter de contacter les services du ministère de la Santé, la plupart des GSM étaient sous messagerie alors que les fixes sonnaient sans réponse. Période ramadanesque oblige!

Kamal Mountassir
Jeudi 25 Juillet 2013

Lu 1019 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs