Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le spectre d’une catastrophe écologique plane sur le port de Dakhla

Déversement des eaux usées dans la baie, fosse sceptique dévastée et entassement des immondices à l’entrée de la rade




Le spectre d’une catastrophe écologique plane sur le port de Dakhla
Les dernières orientations Royales relatives à la protection de la nature et le nouvel engagement écologique du Maroc, ne semblent pas concerner  certaines institutions de l’Etat.
Certains acteurs associatifs consternés par la dégradation de l’environnement et la pollution qui sévit aux portes des unités industrielles du port de Dakhla,  nous ont contactés pour dénoncer cette situation et tenter de sauver la situation. 
A l’entrée du port de Dakhla, les effluves émanant des égouts étaient nauséabondes. Il y a quelques années, nous explique cet acteur associatif qui a requis l’anonymat, l’Agence nationale des ports avait  construit une fosse sceptique pour collecter les eaux usées et autres immondices provenant des unités industrielles voisines. Ladite fosse qui nécessite un entretien périodique, a été négligée dès les premiers mois qui ont suivi son inauguration. Les immondices s’accumulent et les eaux usées se déversent directement dans la baie, contaminant celle-ci et empoisonnant la faune.
Lorsque le port de Dakhla a été construit, il se voulait  être au diapason des normes internationales en matière de sécurité et de salubrité, avec des canalisations, l’une charriant l’eau potable  alimentant les bouches d’incendie et les navires et l’autre les carburants et matières inflammables. Aujourd’hui, seule la canalisation des carburants est fonctionnelle. Celle prévue pour l’eau est hors service. Ce port où mouillent plusieurs dizaines de navires est devenu tributaire de l’intervention des pompiers de la ville, en cas d’incendie.
Avec l’absence d’éclairage et la pénombre qui recouvre une grande partie du port, des chiens errants sèment la terreur et s’attaquent à toute personne qui tente de s’y aventurer. Cette situation est également  exploitée par des  bandes de malfaiteurs.

A.E.K
Lundi 20 Janvier 2014

Lu 1029 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs