Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le spectre d’Ebola déplacerait la CAN vers l’Afrique du Sud

Détermination du Maroc et obstination de Hayatou and Co




Le spectre d’Ebola déplacerait  la CAN vers l’Afrique du Sud
On ne badine pas avec la santé des citoyens. S’il y a report ou annulation carrément de la CAN, cela se veut une décision des plus justifiées vu l’ampleur que prend la propagation du virus Ebola dans le continent.
Le ministère de la Jeunesse et des Sports a dû attendre la décision du département de la Santé pour annoncer, à travers un communiqué au nom du gouvernement, la demande du report de la Coupe d’Afrique des nations dont les phases finales sont prévues entre janvier et février prochains au Maroc. 
«Cette demande intervient suite à la décision du ministère de la Santé d'éviter les rassemblements où prennent part des pays touchés par le virus Ebola, et ce pour prévenir la propagation de ce virus», indique le communiqué du ministère de la Jeunesse et des Sports.
La requête marocaine a été adressée au président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, qui dans une première réaction n’a rien voulu savoir, tonnant que la 30ème édition de la CAN ne sera pas ajournée. Si l’option de l’ajournement est à écarter, celle du transfert de l’évènement sous d’autres cieux est envisageable. D’ailleurs, il s’agit là du plan B et le patron de la CAF a déjà saisi le président de la Fédération sud-africaine, Dany Jordan, pour savoir si l’Afrique du Sud pourrait être l’hôte des péripéties de la CAN 2015, sachant que ce pays s’était déjà porté à la rescousse de la CAF en organisant la CAN 2013 en remplacement de la Libye qui était en situation de guerre.
Les premiers éléments de réponse devraient être connus lors de cette semaine après les entretiens qu’aura Issa Hayatou avec Dany Jordan en Namibie à l’occasion du championnat d’Afrique des dames.
Quant au sort définitif de la CAN 2015, il sera décidé lors de la réunion du Comité exécutif de la CAF qui aura lieu le 2 novembre prochain à Alger, réunion qui sera suivie le lendemain par une rencontre à Rabat avec les responsables marocains qui sont catégoriques pour le moment quant au report de l’épreuve.  Faute d’ajournement, ils ne voient aucun mal à ce que la CAN 2015 trouve une terre d’acceuil autre que le Maroc.
A noter que selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), arrêté au 8 octobre, la fièvre hémorragique Ebola a fait 4.033 morts sur 7.399 cas enregistrés dans 7 pays, à savoir  la Sierra Leone, la Guinée, Le Liberia, le Nigeria, le Sénégal, l’Espagne et les Etats-Unis.  

Mohamed Bouarab
Lundi 13 Octobre 2014

Lu 1811 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs