Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le sel joue un rôle dans le diabète




Le sel -et pas seulement le sucre- joue un rôle dans le diabète, selon des chercheurs français qui sont parvenus à cette conclusion en travaillant sur la chirurgie de l'obésité.
Dans leur étude qui vient d'être publiée dans la revue médicale américaine Cell Metabolism, les chercheurs estiment que leur découverte pourrait déboucher sur de nouvelles mesures de prévention.
"De simples mesures diététiques comme la diminution de l'ingestion simultanée de sel et de sucre pourraient prévenir ou traiter le diabète de type 2 (le plus courant)", écrivent-ils, en évoquant également la possibilité de nouveaux médicaments.
Ils sont parvenus à cette conclusion en étudiant des porcs nains qui avaient subi une chirurgie de l'obésité de type bypass, consistant à modifier le circuit alimentaire en court-circuitant une partie de l'estomac et de l'intestin.
Plus de 200.000 patients atteints d'obésité sévère ont été opérés ces dernières années en France, avec des résultats souvent spectaculaires en termes de perte de poids, mais également en ce qui concerne le diabète, une maladie souvent associée à l'obésité.
"Nous nous sommes demandés pourquoi le bypass améliorait de façon aussi spectaculaire le diabète, avec une baisse de la glycémie (taux de sucre dans le sang) très rapide, avant même toute perte de poids", a précisé à l'AFP le Pr François Pattou, principal auteur de l'étude.
L'étude sur les porcs nains - dont l'alimentation ressemble à celle des humains - a permis de montrer que l'absorption globale de glucose par l'organisme était réduite lorsque celui-ci n'était plus absorbé que dans la partie basse de l'intestin, comme c'est le cas chez les porcs opérés, et non dans la partie haute, comme chez les non opérés.
Le sel est nécessaire à l'absorption du glucose.
En repoussant avec l'opération le moment où la bile, qui a une forte teneur en sel, rejoint le bol alimentaire, "on diminue l'absorption du glucose", explique le Pr Pattou, chirurgien et chercheur à l'Inserm à Lille.
Pour confirmer le rôle du sel, les chercheurs en ont donné ensuite de grosses quantités aux porcs nains et observé une augmentation de la glycémie après les repas.
Pour le Pr Pattou, ces résultats confirment l'influence du sel dans l'alimentation sur l'élévation de la glycémie, déjà suggérée par une étude israélienne publiée il y a quelques mois.
Dans cette étude, le contenu en sel venait en quatrième position des critères influençant l'élévation de la glycémie, derrière le contenu en sucre des repas, le fait d'être diabétique et l'heure de prise des repas (la glycémie augmentant plus après le repas du soir).

Samedi 5 Mars 2016

Lu 1414 fois


1.Posté par Chirurgie bariatrique tunisie le 05/03/2016 15:21
Tout est bon pour le corps humain . Mais ce sont les excès de table qui ne sont pas bon pour lui.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs