Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secteur portuaire requiert un investissement minimum de 60 MMDH




Le secteur portuaire requiert un investissement de 60 milliards de dirhams (MMDH) au minimum voire le double (120 MMDH), afin de permettre au Maroc de se positionner stratégiquement en la matière, a indiqué, récemment, Aziz Rabbah, ministre de l'Equipement et du Transport et de la Logistique.
 Répondant aux questions orales des groupes de la majorité et de l'opposition à la Chambre des conseillers, M. Rabah a mis en avant la volonté de l'Etat et du gouvernement à aller de l'avant dans l'investissement dans ce secteur en partenariat avec les régions et le secteur privé, et ce en dépit de la modestie des ressources financières disponibles.
 L'investissement dans le secteur portuaire devrait atteindre sa vitesse de croisière une fois que la proportion annuelle des investissements étrangers au Maroc atteindrait 20 %, a-t-il indiqué. Il a souligné aussi que la politique du gouvernement a pour objectif de doubler le fret des ports marocains en passant de 140 millions de tonnes par an actuellement à 340 millions de tonnes.
 Cette politique a pour intérêt la construction de nouveaux ports, la réhabilitation des ports actuels ainsi que l'établissement d'une liaison entre les ports et les zones logistiques arides. Elle vise à assurer un équilibre régional entre les ports du Royaume à travers la création de nouveaux pôles portuaires notamment dans l'Oriental (Nador), la région Nord-ouest, Casablanca-Kénitra, Doukkala-Abda, Souss-Tansift et les ports du Sud, a-t-il précisé.
 La politique portuaire sera accompagnée par le développement de l'industrie et l'entretien des navires, la mise en place de 6 ports sur les deux côtes du Royaume ainsi que la promotion de la formation maritime, a-t-il dit.
 Le Maroc dispose de 38 ports, dont 13 commerciaux, 19 de pêche et 6 de plaisance, a-t-il rappelé, ajoutant que le Royaume dépense annuellement plus de 20 MMDH en matière d'export et d'import des marchandises.
 Le ministre a évoqué le prochain achèvement du port de Safi qui devrait entrer en service en 2017, ainsi que le lancement par le ministère des appels d'offres pour la construction de nouveaux ports (Nador, Kénitra Atlantique, Dakhla et Jorf Lasfar) et l'expansion des ports de Mohammedia, Casablanca, Jorf Lasfar, Essaouira, Agadir, Sidi Ifni, Tan Tan, Tarfaya et Laâyoune.

Vendredi 18 Décembre 2015

Lu 654 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs