Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secrétaire général de l’ONU décontenancé par la réaction du peuple marocain

Driss Lagrini : C’est une bonne chose que le message de la Marche de Rabat ait été reçu par Ban Ki-moon




Ban Ki-moon et  Salaheddine Mezouar, le 28 septembre 2015 au siège des Nations unies.
Ban Ki-moon et Salaheddine Mezouar, le 28 septembre 2015 au siège des Nations unies.
Apparemment la gigantesque Marche des Marocains organisée à la fin de la semaine a décontenancé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon qui ne s’attendait pas à la réaction ferme du peuple marocain contre ses dérapages sémantiques lors de la dernière visite qu’il a effectuée dans la région du Maghreb.
Cette stupéfaction Ban Ki-moon l’a manifestée lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.
« Le secrétaire général a fait part de sa stupéfaction concernant la récente déclaration du gouvernement du Maroc et a exprimé sa profonde déception et sa colère au sujet de la manifestation qui a été mobilisée dimanche, et qui l’a visé en personne», a souligné  un communiqué de l’ONU diffusé juste après cette rencontre tenue à New York.
La plupart des pancartes brandies par les manifestants lors de cette marche et écrites en arabe ou en français, anglais et allemand, ont, en effet, critiqué l’attitude hostile qu’il a prise lors de sa récente visite dans la région. Sur certaines de ces pancartes, on pouvait lire par exemple «Les élus et les notables de la région du Sahara contestent les graves erreurs de Ban Ki-monn», «Non à la médiation partiale», «Le Sahara est marocain, Ban Ki-moon dégage», «Halte, ne touche pas à mon Sahara», «Ban Ki-moon n’est pas neutre». Et sur d’autres on pouvait également lire des slogans tels que  «Le Maroc est dans son Sahara et le Sahara dans son Maroc».
Le secrétaire général de l’ONU a prétendu que les critiques qui lui ont été adressées par les manifestants sont des « attaques irrespectueuses envers sa personne et envers les Nations unies ».
« C’est une bonne chose que le message de cette marée humaine qui a envahi les principales artères de Rabat dimanche dernier ait été reçu par Ban Ki-moon», nous a affirmé Driss Lagrini, professeur des relations internationales à Marrakech.
Cette marche de plus de trois millions de Marocains a, selon lui, démontré que le dossier du Sahara n’est pas une affaire gouvernementale ou officielle, mais qu’il concerne tous les Marocains.
«Cette marche populaire et le communiqué du gouvernement marocain dénonçant les déclarations déplacées de Ban Ki-moon sont des réactions logiques et objectives », a-t-il expliqué. Et d’ajouter : «C’est le secrétaire général lui-même qui, par ses propos et sa partialité, a porté préjudice à l’image de l’ONU. Tout d’abord, ses déclarations contredisent la Charte de l’ONU qui considère le Secrétaire général comme un haut fonctionnaire dont la fonction n’est pas de lancer aléatoirement des propos partiaux, mais d’user  de ses « bons offices », c'est-à-dire de se prévaloir de son indépendance, de son impartialité et de son intégrité pour faire, publiquement et en privé, des démarches propres à empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension des conflits internationaux ».
Pour Driss Lagrini, Ban Ki-moon a outrepassé sa mission et a fait preuve de partialité notamment quand il a usé du mot « occupation » pour qualifier le recouvrement par le Maroc de son intégrité territoriale, terme qui n’a jamais été utilisé par ses prédécesseurs.

Mourad Tabet
Mercredi 16 Mars 2016

Lu 2511 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs