Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secret de la couleur rouge chez les oiseaux percé




Des chercheurs ont identifié pour la première fois des gènes qui permettent aux oiseaux de produire des pigments rouges, une couleur qui joue un rôle crucial pour la communication et l'attraction amoureuse.
Une première équipe a travaillé sur des diamants mandarins, qui ont un bec rouge, et une autre avec des canaris rouges et jaunes. Leurs travaux sont publiés dans la revue Current Biology.
Les gènes en question appartiennent à un groupe étendu également important pour la désintoxication de l'organisme. Cela suggère que le fait d'avoir une forte coloration rouge pourrait être un signe de bonne santé et de vigueur du mâle, grâce à sa capacité à éliminer les substances toxiques de son corps, notent les chercheurs.
Des oiseaux comme les diamants mandarins obtiennent les pigments jaunes, appelés caroténoïdes, avec leurs aliments à base de graines, ou d'insectes chez d'autres oiseaux. Avant cette dernière découverte, on savait que ces oiseaux devaient avoir un mécanisme particulier pour convertir ces pigments jaunes en pigments rouges, les caroténoïdes, qui colorent le bec, les plumes et la peau de nombreuses espèces. Mais ce mécanisme restait obscure.
Ces scientifiques ont donc comparé le génome de diamants mandarins sauvages, dont le bec est rouge, aux mêmes oiseaux vivant en captivité, qui ont un bec jaune.
Ils ont identifié un groupe de trois gènes chez les mandarins sauvages qui étaient soit manquants, ou qui avaient une mutation dans la même région du génome chez les mandarins à bec jaune.
Un de ces gènes code une enzyme qui convertit les pigments jaunes en pigments rouges. Un autre joue un rôle important pour dissoudre et métaboliser les substances toxiques, surtout dans le foie chez les vertébrés.
Les chercheurs ont trouvé une expression spécifique d'un ou de plusieurs de ces gènes dans des tissus où des pigments produisant la couleur rouge étaient déposés: le bec, le tarse (dans les pattes des oiseaux) et la rétine.
La seconde équipe de recherche est parvenue aux mêmes résultats en travaillant sur des canaris dont une espèce est devenue rouge après de multiples croisements, génération après génération, depuis un siècle.
Le gène du rouge n'est pas unique aux canaris de cette couleur mais est aussi présent chez les canaris jaunes et d'autres oiseaux. La différence entre les oiseaux rouges et jaunes n'est pas seulement dans le gène, mais dans quelle partie du corps il est activé, expliquent les chercheurs.

Lundi 30 Mai 2016

Lu 906 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs