Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le scandale des Volkswagen truquées prend une dimension mondiale

Les autorités américaines ayant annoncé avoir étendu leurs investigations à d'autres constructeurs




Le scandale des diesels trafiqués de Volkswagen s'étendait mardi avec la possible ouverture d'une enquête pénale aux Etats-Unis, la convocation des représentants du constructeur par la Corée et la demande d'une enquête européenne par la France.
Mardi matin, au lendemain d'une chute historique de l'action VW à Francfort (-17%), le ministre français des Finances Michel Sapin a demandé une enquête "au niveau européen" sur cette affaire qui a éclaté vendredi quand les autorités américaines ont annoncé que le premier constructeur mondial avait triché sur la qualité de ses moteurs diesels.
Selon l'ONG qui a contribué à révéler le scandale, l'International Council on Clean Transportation, il n'est "pas exclu" que Volkswagen ait eu recours aux mêmes techniques de dissimulation en Europe, a déclaré son directeur exécutif Drew Kodjak dans un entretien à l'AFP : "Il appartient aux régulateurs du continent de déterminer s'ils sont oui ou non en présence d'un +logiciel trompeur+ comme aux Etats-Unis".
Dorothee Saar, de l'ONG de protection de l'environnement Deutsche Umwelthilfe, estime qu'en Europe, "les constructeurs savent qu'il n'y a pas de contrôle postérieur". La probabilité de tricheries est donc encore plus forte sur le Vieux Continent.
Berlin a d'ores et déjà ordonné des "tests approfondis" sur tous les modèles diesel de la marque Volkswagen.
Aux Etats-Unis, les autorités ont, selon des médias, ouvert une enquête pénale contre le constructeur. Contactés par l'AFP, ni le département de la Justice ni Volkswagen n'ont souhaité commenter.
Si elle était confirmée, cette enquête s'ajouterait à celle menée notamment par l'Agence fédérale de l'environnement (EPA), les autorités américaines ayant annoncé plus tôt lundi avoir étendu leurs investigations à d'autres constructeurs pour "détecter" la présence de tels logiciels dans des voitures déjà en circulation dans le pays.
Lundi restera comme une journée noire pour le champion mondial de l'automobile, symbole de la qualité de l'industrie allemande: plus de 15 milliards d'euros de capitalisation boursière qui sont partis en fumée à la Bourse de Francfort. Les autres titres automobiles et des équipementiers en Europe ont aussi accusé le coup.
L'est également la réputation d'un fleuron de l'industrie allemande, aux liens étroits avec la politique puisque l'Etat régional de Basse-Saxe en est actionnaire à hauteur de 20%.
Selon le quotidien Handelsblatt, le patron de Volkswagen Martin Winterkorn devra rendre des comptes lors d'une réunion mercredi d'une partie du conseil de surveillance. Théoriquement son contrat devrait être prolongé vendredi, jusqu'à fin 2018, mais rien n'est moins sûr dans le contexte actuel.
Selon les autorités américaines, 482.000 véhicules de marque Volkswagen et Audi, construits entre 2009 et 2015 et vendus aux Etats-Unis, ont été équipés d'un logiciel capable de détecter automatiquement les tests de mesure antipollution pour en fausser les résultats.
Le mastodonte allemand, récemment couronné numéro un mondial des ventes devant Toyota, s'expose non seulement à des amendes pouvant atteindre 18 milliards de dollars (16 milliards d'euros), mais aussi au coût du rappel de tous les véhicules concernés, soit des millions voire des milliards de dollars, et à de possibles poursuites judiciaires.
Volkswagen a cessé jusqu'à nouvel ordre de commercialiser les modèles diesel quatre cylindres de ses marques VW et Audi aux Etats-Unis.

Mercredi 23 Septembre 2015

Lu 969 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs