Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le satisfecit du président du MAT




Le président du club de football de première division, le Moghreb de Tétouan (MAT), Abdelmalek Abroune, s'est réjoui, mardi, de la bonne performance de son club depuis le début du championnat professionnel, affirmant toutefois que son équipe a grandement besoin d'un "sponsor de taille" pour maintenir le cap.
S'exprimant lors d'une conférence de presse, le président Abroune a lancé un appel à tous les partenaires, élus, autorités locales et société civile afin qu'ils se mobilisent en faveur de ce club qui, en dépit des contraintes financières et le manque d’infrastructures sportives adéquates, arrive jusqu'à présent à se maintenir en tête du peloton du championnat professionnel.
M. Abroune qui affirme "ne plus pouvoir consentir davantage d'efforts financiers" en particulier en cette "période de crise", estime qu'en l'état actuel des choses, le club risque de régresser et perdre de son ardeur si rien n'est fait pour trouver un sponsor de taille.
Le président du MAT a, par ailleurs, exhorté les autorités et les élus d'agir rapidement pour achever les travaux du centre de formation des Mellalyines, souhaitant qu'il devienne un village sportif doté de toutes les infrastructures à même d'abriter les différentes disciplines sportives, football, natation, athlétisme etc.
Dans sa longue conférence de presse, M. Abroune est revenu sur les raisons de sa démission l'année dernière, en pleine saison footballistique, avant de reprendre les rênes du club, réitérant encore une fois sa détermination à mener à bon port cette équipe vieille de 80 ans. Encore faut-il, lui assurer un minimum de soutien financier, a insisté le président du MAT précisant que jusqu'à présent, le club ne dispose que des aides fournies par la Commune urbaine de Tétouan (2 millions DH) et le Conseil de la région (également 2 millions DH) ainsi que celle promise par la société Amendis de l'ordre de 600.000 DH. Selon lui, même avec le transfert de joueurs, la vente de cartes de fidélité, et autres ressources financières, le club trouve des difficultés à honorer ses engagements vis-à-vis du seuil minimum (9 millions de DH) fixé par le cahier des charges de la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), pour le maintenir à flot dans le professionnalisme. M. Abroune a d'autre part rappelé que le MAT dispose d'une école de 250 jeunes, affirmant que l'objectif est d'atteindre une pépinière de 1000 élèves, ce qui constitue déjà un fardeau sur le plan financier.

MAP
Vendredi 30 Décembre 2011

Lu 882 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs