Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Le sac de farine” de Kadija Leclere dans les salles

Sortie nationale du premier long-métrage de la réalisatrice




“Le sac de farine” de Kadija Leclere dans les salles
Désir de liberté, respect des convenances, amour, place des femmes dans la société maghrébine, compromissions familiales et traditions. Tels sont les principaux ingrédients du nouveau film de Kadija Leclere, « Le sac de farine ».
En salles depuis mercredi 16, « Le sac de farine » est le premier long-métrage de la réalisatrice belge d’origine marocaine. Un film sincère, dont la trame est inspirée de sa propre histoire, porté par des comédiens fascinants : Hafsai Herzi, Hiam Abbass, Mehdi Dehbi, Rania Mellouli, Smain Fairouze et Abderrahim Tounsi.
« J’ai (eu) envie de raconter la différence, une belle histoire sur la confrontation de deux cultures très différentes. J’ai eu cet immense privilège de voir le monde à travers le regard de Sarah, un peu comme quand on aimerait être une petite souris, pour être le témoin direct d’une histoire », confie la réalisatrice, estimant avoir eu « la chance » de vivre une partie de cette histoire. 
Avec une certaine intelligence, ce film aborde un sujet délicat ayant pour toile de fond le choc de deux cultures. Une confrontation des cultures dont on retrouvera quelques brides à travers l’histoire de la petite Sarah, interprétée par la jeune actrice marocaine Rania Mellouli. La révélation de ce long-métrage de 92mn produit par Sahara-Productions.
Nous sommes en décembre 1975, précisément à Alsemberg (Belgique).  Sarah vit dans un foyer d’accueil catholique, quand son père biologique (Smain Fairouze), qu’elle n’a jamais vu, se présente un jour pour l’emmener en week-end à Paris. 
Mais c’est au Maroc qu’elle se réveille, dans une petite ville perdue dans les contreforts de l’Atlas, abandonnée aux bons soins de la bienveillante tante Yasmine, interprétée par la grande actrice palestinienne Hiam Abbass.  
Sarah, qui n’a alors que 8 ans, découvre à son grand étonnement un monde nouveau bien différent du sien. Déboussolée, elle doit tous les jours s’y faire pour trouver un semblant d’équilibre.
Une réalité qu’a connue la réalisatrice qui se souvient avoir été « enlevée et enfermée » pendant deux ans, quatre mois et dix jours. Pour autant, «  je suis très heureuse d’être là où je suis aujourd’hui », confie-t-elle. 
C’est pour toutes les filles qui n’ont pas eu la chance de revenir « au pays », que Kadija Leclere a voulu raconter cette histoire. Elle qui, a eu « l’immense privilège d’avoir pu retourner à l’école, de savoir lire, écrire, d’avoir découvert la littérature. Ensuite le monde du théâtre et, des années après, celui du cinéma, (qui) m’ont ouvert leurs portes pour y travailler, ce qui me permet de gagner ma vie », témoigne la réalisatrice.
Devenue adolescente, Sarah est interprétée par la magnifique comédienne française d’origine algérienne Hafcia Hersi. A 17 ans, elle grandit dans un environnement en pleine révolte de la faim (La Révolte des Awbach). Son père n’ayant jamais envoyé de l’argent, elle doit se battre pour gagner sa place, la famille dans laquelle elle se trouve ne pouvant plus nourrir autant de bouches. 
Entre-temps,  et en attendant de réaliser son rêve de retrouver la Belgique de son enfance, l’école, les livres et une vie qu’elle s’imagine libre, elle rencontre Nari. Un bel étudiant engagé politiquement et interprété par Mehdi Dehbi. La suite, les cinéphiles la connaîtront dans les salles obscures.
Lauréate du Conservatoire royal d’art dramatique de Bruxelles en 1997, Kadija Leclere a longtemps exercé le métier de comédienne avant de travailler comme directrice de casting sur une centaine de films. Et de réaliser son premier court-métrage, « Camille » et plus tard « Sarah » qui remporte de nombreux prix dont le Muhr d’or (Dubaï), prix Beaumarchais (Festival de Créteil à Paris), Grand Prix (Milan). Son troisième court-métrage intitulé « La Pelote de laine », est sorti en 2010. 

Alain Bouithy
Vendredi 18 Avril 2014

Lu 725 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs