Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le rôle de la société civile mis en examen

La solution des affaires sociétales par les ONG sous la loupe à Salé




Le rôle de la société civile mis en examen
Le rôle de la société civile dans la résolution des affaires sociétales, pour limiter le recours aux pouvoirs publics, conformément à la Constitution qui appelle la société civile à contribuer à la promotion de la citoyenneté, la probité et la lutte contre toutes les formes de corruption, a été au centre d'une table-ronde organisée, mardi soir à Salé, dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la société civile.
Les participants à cette réunion, organisée par l'Organisation internationale de la société civile pour les valeurs de la citoyenneté, du développement et du dialogue, l'Association Bouregreg, l'association Mémoire des Andalous et le Conseil marocain des Affaires étrangères, sous le thème: "Quelle stratégie citoyenne, ouverte sur la société civile", ont discuté du rôle qui échoit désormais à la société civile pour le développement du pays et de sa croissance.
Le président de l'organisation, Mustafa Zbakh, qui s'exprimait à cette occasion, a indiqué que la promotion des valeurs de la citoyenneté ne peut passer qu'à travers la libération de la société civile de ses considérations étroites pour qu'elle serve la patrie et son intégrité territoriale et sociale.
Il a appelé la société civile à se libérer de sa loyauté envers les parties étrangères, afin "qu'elle ne reste pas confinée à certaines idéologies, concepts ou agendas extérieurs", en vue d'assurer son efficacité, notant que la société civile, de par son élite et ses intellectuels, joue un rôle d'avant-garde dans la réalisation d'un développement ouvert et durable.
Pour sa part, le président de l'association Mémoire des Andalous, Mohamed Najib Loubaris, a souligné l'importance de cette réunion dans "la clarification de la vision et la définition des perspectives du travail associatif de l'avenir", expliquant que la société civile comprend de nombreuses associations qui n'ont pas toutes les mêmes visions et objectifs. Il a insisté sur la nécessité de mettre en place des principes et des critères pour le travail associatif et de clarifier la vision des citoyens sur le rôle de la société civile et le but de la création d'associations, relevant dans ce sens les multiples dispositions de la Constitution en relation avec le rôle de la société civile.
De son côté, le président de l'Association Bouregreg, Nour-Eddine Chemaou, a fait savoir que cette rencontre constitue une occasion pour échanger des idées en vue de définir le rôle de la société civile en tant que force participative et de proposition, et mettre en exergue les rôles qui lui sont confiés pour la mise en œuvre de la Constitution, des lois et des décrets de sa mise en œuvre.

Vendredi 20 Mars 2015

Lu 879 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs