Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le rideau est tombé sur le marché hivernal des transferts

Un mercato où pratiquement tous les clubs ont trouvé leur compte




Le rideau est tombé sur le marché hivernal des transferts
La période réservée au marché hivernal des transferts est arrivée à son terme depuis hier soir, et ce après une prolongation de deux jours accordés par l’instance fédérale. Ce fut un mercato savamment exploité par certaines équipes au moment où d’autres ont jugé bon de ne pas casser leur tirelire, se contentant de quelques recrutements.
Bien entendu, la palme d’or revient aux clubs disposant d’un budget important à même de leur permettre des petites folies en vue de renforcer leurs rangs par des doublures de talent. Le cas le plus éloquent reste celui du Wydad de Casablanca, leader du concours, qui a entamé le mercato par l’acquisition du latéral khouribgui Omar Serbout, un chevronné auquel s’est ajouté Rachid Housni qui s’était fait un nom en peu de temps avec le Chabab d’Al Hoceima. Ce dernier qui avait porté de par le passé les couleurs de l’équipe réserve des Girondins de Bordeaux, sera wydadi pour 4 ans. Les renforts ne s’étaient pas limités à ce stade même si à un certain moment le coach gallois John Tochak avait signifié aux dirigeants des Rouges que le club dispose de l’effectif qu’il faut pour disputer le championnat, ajoutant qu’il avait toujours travaillé avec un nombre ne dépassant pas 20 joueurs en équipe première.
Sauf qu’ici au championnat national, les choses se passent autrement et le président du WAC, Saïd Naciri, veut mettre tous les atouts de ses côtés, allant jusqu’à précipiter les évènements, en recrutant deux joueurs qui ne seront opérationnels que lors de la prochaine saison. Il s’agit du sociétaire de Chabab Atlas Khénifra Mohamed Ounajm qui s’est engagé pour cinq ans et de l’espoir malien Souleiman Diarra, wydadi pour cinq saisons et demie.
Le Raja, deuxième du championnat et qui entretient l’espoir légitime de jouer jusqu’au bout ses chances, a procédé aux recrutements de deux internationaux espoirs africains. Il s’agit du Nigérian Ighodaro Christian Osaguona et de l’Ivoirien Moussa Paul Bakayoko, rajaouis jusqu’en 2021, alors que les Verts étaient intéressés auparavant par l’attaquant du HUSA, Zoumana Koné qui, en fin de compte, a été prêté jusqu’à la fin de la saison au club libyen d’Al Ahly de Tripoli.
A propos du HUSA, en droit de se targuer de ses prestations lors de la première moitié du championnat, il a renforcé ses rangs par cinq nouveaux éléments, à savoir Saïd Rouani et Saïd Zaïdi du CRA, Jamal Eddine El Malki du KACM, Adil El Haffari et Ayoub Boumehdi du SCCM.
Dans la même enseigne que le Hassania, l’on peut loger le Difaâ qui, sous la conduite de l’Egyptien Mustapha Tarik Labib, a pu s’attacher les services de quatre joueurs dont le transfert le plus en vue reste le retour à la maison d’Abdellah Lahoua. Le come-back de celui-ci est conditionné par le fait qu’il s’applique dans les entraînements et qu’il soit un élément déterminant dans le groupe, sinon les responsables jdidis n’hésiteront pas une seconde à résilier le contrat de ce joueur qui s’était illustré sous les couleurs doukkalies avant de tenter des expériences au MAS et à la RSB.
La Renaissance de Berkane a réalisé une bonne opération en recrutant le Sénégalais Kader Fall, l’ex-sociétaire du MAS qui retrouvera Abdelhadi Halhoul, ce qui devrait constituer un tandem qui risque de faire des ravages au grand bonheur d’Abderrahim Taleb, coach connu pour réussir les deuxièmes moitiés du championnat et ce n’est pas la RSB qui dérogera à cette règle.
Pour le MAS et l’AS FAR, le mercato a valu par le changement d’entraîneur. Khalil Boudraa a pris les commandes de l’AS FAR qui a recruté Mehdi El Karnass, tandis que le MAS a vu le retour de Rachid Taoussi, qui était en quelque sorte derrière le départ de Chemseddine Chtaïbi parti au Kawkab. Un KACM qui pourra compter également sur l’ex-Soussi El Matouni, un chevronné pour qui l’exercice local n’a aucun secret.
Pour ce qui est des clubs qui pataugent en bas du tableau, se sont surtout le CAK et l’IZK qui ont dû faire un quasi remue-ménage dans la demeure. L’équipe zemmourie a fait appel aux services de quelques vieux routiers de la trempe du gardien Hamza Boudlal, Ayoub Skouma, Mohamed Jaouad ou encore Hicham El Fatihi, tandis que les Zayanis, managés depuis la fin de la phase aller par le Tunisien Kamal Zouaghi, ont recruté, entre autres, Rabii Houbri et Rachid Dahmani, deux défenseurs à qui incombe désormais la lourde tâche de cadenasser cette arrière-garde qui a encaissé pas moins de 24 buts au cours de la phase aller du championnat.


Maroc-Brésil en mars prochain

Le Comité directeur de la FRMF a tenu jeudi une réunion au siège de la Fédération à Rabat consacrée à l’examen de nombreux points. Parmi les sujets débattus, il a été question des matches amicaux que devront disputer les équipes nationales.
A ce propos, le président de la commission des sélections nationales Noureddine El Bouchehati a affirmé que l’équipe nationale A devra affronter en mars prochain au stade d’Agadir une sélection de renommée mondiale. Officieusement, l’adversaire de l’EN serait le Brésil.

Mohamed Bouarab
Vendredi 16 Janvier 2015

Lu 670 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs