Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le rideau est tombé hier sur la 10ème édition du Festival national d'Ahidouss : Onze troupes folkloriques en fête à Ain Leuh




Le rideau est tombé hier sur la 10ème édition du Festival national d'Ahidouss : Onze troupes folkloriques en fête à Ain Leuh
Le rideau est tombé hier, mercredi 4, sur la 10ème édition du Festival international d'Ahidouss de Ain Leuh. L’on rappelle que le coup d'envoi a été donné, mardi dernier au soir, par le secrétaire général du ministère de la Culture qui était accompagné du gouverneur d'Ifrane Karim Kassi Lahlou, du président de l'Association Taymate  initiatrice du Festival, Hammou Ouhali et des présidents respectifs du Conseil provincial d'Ifrane et du Conseil rural de Ain Leuh.
Onze troupes folkloriques d'Ahidouss venues des provinces de Sefrou, Boulmane, Khénifra, El Hajeb, Taza, Khémisset, Figuig et d'Ifrane étaient attendues ce soir-là sur la scène joliment dressée sur un terrain de football  dans la localité d’Ain Leuh pour animer cette soirée de clôture où des milliers d'estivants, visiteurs et grands amateurs des arts populaires en général et d'Ahidouss en particulier étaient présents.
Les  festivaliers d’Ain Leuh devaient être au rendez-vous avec deux groupes de grands poètes amazighs - Imediazen - à savoir: le groupe Taymate et celui de Mohamed Ouhiyya de la province de Meknès. De même, un grand hommage a été rendu par la commune rurale d’Ain Leuh aux artistes amazighs qui ont enrichi la discothèque de la RTM et plus d'un festival, à savoir Bahcine Ouzgarna, Ould Hmad Ourahhou et Ould Brahim Birbich.
La seconde journée a été marquée par la présentation de chants et danses d'Ahidouss de 11 troupes  et trois groupes d'inachaden venus des provinces d'Errachidia, El Hajeb, Beni Mellal, Midelt, Sefrou, Taza, Khénifra, Khémisset et d'Ifrane ainsi que par l'organisation d’une conférence-débat autour du thème de l'enracinement de l'art d'ahidouss dans la culture amazighe animée par d'éminents professeurs chercheurs dont Mohamed lamnawar et Fatima Boukhriss de l'IRCAM et les professeurs Abdellah Harhar, Fouad Azeroual, Ahmed El Mounadi,
L'après-midi du mardi 03 juillet a connu l'organisation d'une cérémonie symbolique de circoncision au Moyen Atlas.  

MOHAMMED DRIHEM
Jeudi 5 Août 2010

Lu 618 fois


1.Posté par sara hamdaoui le 29/09/2010 19:57
c'est un commentaire et une demande au même temps si vous voulez.j'ai l'honneur de bien vouloir m'accepter ma demande d'etre parmi les organisatrices du festival national d'ahidous parce que j'aime bien ce village et je veux travailler sérieusement pour lui.et en plus de ca c'est ma ville natale.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs