Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le retour du Maroc unanimement salué




Les chefs d’Etat de l’Union africaine ont décidé lundi de réintégrer le Maroc.
«Plus de 39 pays sur les 54 de notre organisation ont donné leur onction pour le retour du Maroc», a déclaré à la presse
le Président sénégalais.
La Présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a également confirmé que «la majorité des Etats membres avait accepté
la demande du Maroc de réintégrer l’Union africaine». «L’Afrique veut parler d’une seule voix. Et nous avons besoin
que tous les pays africains soient associés à cette voix», a ajouté la Présidente.
Le retour du Royaume est l’épilogue d’un vaste processus entamé il y a une dizaine d’années, lancé publiquement
par le Souverain en juillet 2016 et formalisé en septembre auprès de l’UA.
En six mois, S.M le Roi a enchaîné les tournées diplomatiques sur le continent où il n’a eu de cesse de proclamer
son engagement envers ses frères africains.
Promesse de méga-contrats, d’œuvrer à la paix et à la sécurité, de nouvelle coopération Sud-Sud, de développement durable... le Maroc, sixième puissance économique du continent, a déployé une vision de longue durée qui lui a permis
de se positionner comme un acteur important non seulement avec l’Europe,
mais aussi en Afrique subsaharienne.
Nombre de chefs d’Etat et de participants au Sommet d’Addis-Abeba ainsi que de personnalités de premier plan se sont félicités de son retour au sein de sa famille institutionnelle africaine.

Macky Sall 
Le Maroc est à sa place
en Afrique


Le Président sénégalais, Macky Sall, s’est réjouit du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), soulignant que le Royaume «est à sa place en Afrique».
 «Nous sommes très heureux de pouvoir accueillir le Maroc aujourd’hui au sein de l’Union africaine (UA)», a déclaré M. Sall à la presse.
«C’est la famille (africaine) qui s’élargit, il faut s’en réjouir», a-t-il ajouté, soulignant que le Royaume est «un pays africain majeur qui a su développer des relations de confiance avec la plupart des pays».


Ali Bongo 
On a fait un grand pas
vers l’unité


Le président gabonais, Ali Bongo, a fait la déclaration suivante à la suite du retour du Maroc au sein de l’UA :
« Je pense qu’on a fait un grand pas aujourd’hui vers plus d’unité et le retour du Maroc, un pays fondateur de l’unité africaine, est une bonne chose. Nous avons souffert de son absence et malgré le fait que le Maroc ne siégeait pas avec nous, il n’a jamais cessé d’être africain. Donc aujourd’hui, c’est justice que de réintégrer ce pays qui a lui-même demandé à revenir dans la grande famille africaine sans condition. Nous ne pouvions donc pas lui fermer la porte et nous sommes tous très contents ».


Idriss Deby Itno 
Le Maroc nous a manqué
pendant 33 ans


Le Président tchadien, Idriss Deby Itno, s’est félicité, mardi à Addis-Abeba, du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA).
«C’est avec une très grande joie qui vient du fond du cœur que nous avons accueilli la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de revenir» dans la famille institutionnelle africaine, a déclaré le Président tchadien à la presse, en marge du deuxième jour du 28ème Sommet des chefs d’Etat africains.
Le Maroc a respecté l’ensemble des procédures prévues dans les textes de l’UA, a noté M. Deby Itno, ajoutant: «Aujourd’hui, le Maroc marque son retour dans la grande famille africaine».  Et de souligner que «le Maroc est un très grand pays africain qui nous a manqué pendant 33 ans».
«Le retour du Maroc est un plus pour notre union et pour notre continent», a dit le Président tchadien, soulignant: «Je ne suis pas le seul chef d’Etat africain à apprécier la démarche qui a été faite et à exprimer sa joie par rapport au retour du Maroc au sein de l’UA».

Jorge Carlos Fonseca 
Le Maroc a un grand rôle
à jouer au sein de l’UA    


Le Maroc a un grand rôle à jouer au sein de l’Union africaine (UA), a déclaré, lundi à Addis-Abeba, le Président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca.
Le retour du Maroc au sein de l’UA ne peut être que bénéfique pour le continent africain, a dit M. Fonseca dans une déclaration à la presse, en marge du 28è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, qui s’est ouvert dans la capitale éthiopienne.
Le Président cap verdien a, par la même occasion, réitéré le soutien de son pays au retour du Maroc au sein de l’Organisation panafricaine, notant que le Royaume a toujours soutenu l’intégration africaine.

Jean-Claude Gakosso 
C’est un événement qu’il faut saluer


Dans une déclaration à la presse, Jean-Claude Gakosso, ministre des Affaires étrangères du Congo-Brazzaville a affirmé ce qui suit : « Je crois que cette décision relève de la maturité. Parce que le retour du Maroc est un événement très attendu. Voilà une grande nation qui compte parmi les fondateurs de notre Union, qui s’est retrouvée pendant de trop longues années en-dehors de l’Union africaine, alors qu’elle est présente sur le terrain, dans la plupart des pays, par ses investissements, par des interventions diverses. Il était temps que le Maroc revienne dans sa famille naturelle. Les chefs d’Etat lui ont fait comprendre que même s’il y a des problèmes, il vaut mieux les résoudre en famille.
Le Président Sassou a fait une brillante intervention, en rappelant l’histoire, le rôle que le Maroc a joué aux premières heures de ce qui est devenu l’Union africaine. L’opinion la plus partagée ici à Addis-Abeba, c’était d’accueillir le Maroc à bras ouverts. C’est un événement qu’il faut saluer».

Ibrahim Ghandour 
Le Maroc est désormais parmi
les siens dans sa place naturelle    


Le ministre soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ghandour, a salué le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), soulignant que le Royaume recouvre «sa place naturelle».
«Nos frères marocains sont les bienvenus au sein de leur famille africaine», a dit M. Ghandour dans une déclaration à la presse, notant que «le retour du Royaume a beaucoup tardé».
Ce retour du Maroc devra contribuer au renforcement de l’unité du continent africain, a conclu M. Ghandour.


Geoffrey Onyeama 
Le Maroc, un acteur clef pour
la stabilité en Afrique


Le Nigeria s’est félicité du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), qualifiant le Royaume d’«acteur clef» pour la stabilité en Afrique.
«Le Maroc est le bienvenu au sein de sa famille africaine», a déclaré à la presse le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, soulignant que la place du Maroc est au sein de l’UA.
M. Onyeama s’est dit convaincu que le retour du Maroc vient renforcer les rangs de l’Afrique et sa capacité à gérer les grands dossiers notamment ceux se rapportant au développent et au renforcement de la paix et la sécurité.
Le retour du Maroc devra aussi promouvoir la solidarité parmi les membres de la famille africaine, a dit le chef de la diplomatie nigériane, soulignant que la question de la solidarité est d’une grande importance dans le cadre des efforts visant à renforcer la place de l’Afrique dans le concert des nations.


Augustine Mahiga
L’Afrique dispose désormais
d’une grande opportunité avec
le retour du Maroc    


Le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) offre l’opportunité de partager la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au sein de l’organisation continentale, a indiqué le ministre tanzanien des Affaires étrangères, Augustine Mahiga.
«La majorité des pays africains souhaitaient ce retour du Maroc à l’UA», a déclaré M. Mahiga à la presse, se disant convaincu que l’Afrique dispose désormais d’«une grande opportunité» avec le retour du Maroc.

Aurélien Agbénonci
Le Maroc, un acteur important
sur la scène continentale    


Le Bénin s’est félicité, lundi, du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), soulignant que le Royaume demeure un acteur important sur la scène continentale.
«On ne peut pas imaginer une famille (africaine) sans un membre aussi important» que le Maroc, a déclaré à la presse le ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci.  Le chef de la diplomatie béninoise s’est dit «très heureux» de voir le Maroc retourner au sein de l’organisation panafricaine, soulignant que ce retour permet d’imprimer un nouvel élan au processus d’intégration en Afrique.
«Le Maroc est très attentif à l’évolution de plusieurs questions sur le continent et   ce n’est que justice rendue de voir ce retour du Royaume au sein de la famille africaine», a affirmé M. Agbénonci.


Charles Armel Doubane 
Le Maroc sera d’un grand apport
 pour le développement du continent


La République centrafricaine s’est félicitée, lundi, du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), soulignant que le Maroc «est un grand pays qui sera d’un grand apport pour le développement du continent».
«Nous sommes heureux d’accueillir le Royaume du Maroc au sein de sa grande famille africaine», a déclaré à la presse le ministre centrafricain des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Centrafricains de l’étranger, Charles Armel Doubane.
«Avec le Maroc, l’Afrique travaillera pour offrir de nouvelles opportunités de développement et de progrès à notre continent», a-t-il dit


Ibrahim Sani Abani 
Un nouveau départ pour
une Afrique forte et unie


Le Secrétaire général de la Communauté des pays sahélo-sahariens (CEN-SAD), Ibrahim Sani Abani, a salué, lundi, le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), estimant que ce retour représente un nouveau départ pour une Afrique forte et unie.
Le retour du Maroc au sein de sa famille africaine «est une très bonne nouvelle», a déclaré à la presse M. Abani.
«Ce retour va nous encourager à aller plus loin pour renforcer l’unité dans le continent», a dit le responsable, soulignant que les chefs d’Etat africains ont tranché en faveur d’un retour qui contribuera à consolider la place de l’Afrique sur la scène internationale.

Mercredi 1 Février 2017

Lu 1217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs