Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le représentant algérien à l’ONU nie l’évidence du processus politique au Sahara marocain

Le Maroc accuse le Venezuela de déshonorer le C24




Le Maroc a accusé le Venezuela de vouloir politiser le Comité de décolonisation de l’ONU, plus connu sous le nom de C24.
« Depuis que vous en êtes président, le C24 est déshonoré. Depuis que vous en êtes président, le C24 est décrédité. Depuis que vous en êtes président, le C24 est politisé », a martelé Omar Hilale, représentant du Maroc auprès des Nations unies lors de la discussion de la question du Sahara marocain au sein dudit Comité.
Omar Hilale a également critiqué le représentant du Venezuela, Rafael Ramirez, qui a violé, selon l’agence espagnole EFE, les règles et les procédures en  donnant la parole au représentant des séparatistes, Ahmed Boukhari.
La réunion a été retardée suite à un litige à propos des demandes d’intervention au sein du C24 de deux élus des provinces du Sahara marocain. Cette demande a été appuyée par plusieurs représentants africains, des Caraïbes et d’Asie, mais le président du C24 a usé d’un  subterfuge :  au lieu de chercher le consensus comme ce fut toujours le cas en pareille occasion, il a soumis la question au vote pour la première fois dans l’histoire de ce Comité.
Ce vote a été certes défavorable à ces deux élus, mais Rafael Ramirez a été contraint de sacrifier également les demandes d’audition présentées par des parties pro-Algérie.
Autre aberration qui a marqué les travaux :  le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU a, selon la MAP, nié délibérément l’existence du processus politique mené sous l’égide du Conseil de sécurité depuis 2007, pour parvenir à une solution politique négociée sur la question du Sahara marocain.
Par cette attitude, il a tenté vainement d’induire le Comité en erreur en essayant de justifier l’envoi dans nos provinces sahariennes d’une Mission du C24, proposition  formulée par le président du Comité, Rafael Ramirez, mais à laquelle se sont opposés plusieurs pays des Caraïbes et d’Afrique, ainsi que le Maroc.
La déclaration de l’ambassadeur algérien a surpris, à plus d’un titre, les membres des Nations unies. L’on se rappelle que l’Algérie s’était félicitée, par la voix de son ministère des Affaires étrangères, de l’adoption de la résolution 2351 du Conseil de sécurité, du 28 avril 2017. Laquelle a renforcé le processus onusien, en réaffirmant les paramètres de la solution politique. Elle a, surtout, demandé aux Etats de la région, et particulièrement à l’Algérie de s’investir davantage dans ce processus. Cette même recommandation avait été formulée par le Secrétaire général des Nations unies, dans son rapport au Conseil de sécurité en avril dernier.
Il y a lieu de rappeler que ce n’est pas la première fois que le Maroc s’attaque aux manœuvres du représentant du Venezuela à l’ONU. En  avril dernier, Omar Hilale avait rappelé l’ambassadeur de ce pays sud-américain à l’ordre lors d’un débat au siège de l’ONU sur le financement des Objectifs de développement durable (ODD). Le représentant vénézuélien avait dérapé en qualifiant le Sahara marocain de territoires occupés à l’instar de la Palestine.
L’ambassadeur marocain avait répliqué en affirmant que le Maroc n’accepte pas de recevoir de leçons d’un «pays des plus riches d’Amérique du Sud qui condamne sa population à la misère en raison de la captation de ses richesses par l’oligarchie dictatoriale chaviste ».

 

T.M
Mercredi 14 Juin 2017

Lu 1428 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs