Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le réalisateur préside le 2ème Festival Lumière de Lyon : Bertrand Tavernier en guerre contre "la dictature du présent"




Le cinéma, c'est "du bonheur à partager et une passion à construire", insiste Bertrand Tavernier. Pour sa deuxième édition, le Festival Lumière de Lyon qu'il préside exhume des chefs-d’œuvre du passé pour lutter contre "la dictature du présent".
Luchino Visconti, Milos Forman, de nouvelles copies de films déjà cultes et des "Raretés US des années 70" font l'affiche jusqu'à dimanche de Lumière 2010. Au deuxième matin du festival, Tavernier, 69 ans, expédie l'entretien, pressé qu'il est, revenu dans sa ville, de présenter aux lève-tôt "Five Easy Pieces", réalisé en 1970 par l'Américain Bob Rafelson avec Jack Nicholson.
"Notre travail, c'est de ressusciter des films qui furent d'énormes succès avant d'être oubliés, ou qui sont passés inaperçus et que personne ne connaît plus", explique-t-il. Par exemple, "Le Merdier", de Ted Post: "un chef-d’œuvre sur la guerre du Vietnam" sorti un an avant "Apocalypse Now", en 1978, et dont Burt Lancaster disait que c'était le meilleur scénario qu'il ait jamais tourné.
C'est le critique du Monde, Samuel Blumenfeld, qui l'a arraché à la poussière pour le projeter parmi les "Raretés US".
Chaque jour, des acteurs et des metteurs en scène - Tony Gatlif, Amos Gitaï, Marjane Satrapi, Françoise Fabian - ou l'écrivain américain Jim Harrison, viennent, comme Bertrand Tavernier ce jour-là, présenter une œuvre qui les a touchés. Parfois arrachée à l'oubli, à l'ignorance ou juste au temps qui passe.
"Il n'y a pas de vieux films ! On ne dit pas un +vieux livre+ en parlant de Stendhal", s'énerve le père de "L'Horloger de Saint-Paul" (1974).
Cette perte de mémoire, qu'il assimile à un mépris du passé, met le cinéaste hors de lui quand il évoque Raymond Bernard, "un cinéaste qui a connu des triomphes et qu'on ne voit jamais cité", dont les œuvres tournées dans les années trente sont présentées à Lyon mais restent introuvables en France. Alors que, - "écrivez-le, ça", insiste-t-il - les Etats-Unis ont réédité en DVD "Les Croix de bois" (1932) et "Les Misérables" (1934), que Tavernier tient pour la meilleure adaptation de Victor Hugo à l'écran.
"On vit dans un monde marqué par la dictature du présent, on est incapable de faire comprendre aux jeunes générations que le passé, ça n'est pas ridicule, qu'une œuvre vieille d'un an n'est pas bonne à jeter".
"Veut-on créer une génération de crétins impatients comme le craignait Fellini ?", poursuit-il, en dénonçant le zapping permanent des écrans, les images trop rapides et "la télé commerciale avec les coupures publicitaires".
"Notre travail est de créer un électrochoc qui communique un peu de notre curiosité et de notre passion à ceux qui peuvent ressortir des films, aux cinémas d'art et d'essai, aux chaînes de télé publiques" qu'il espère "plus audacieuses avec le cinéma ancien".
Lundi soir, plus de 4.000 personnes ont acclamé debout "Chantons sous la pluie" (1952) et le cinéaste Stanley Donen, 86 ans, présent parmi elles.
"C'est tout à coup tout ce qu'on désirait avec Thierry (Frémaux, son complice, grand ordonnateur du festival et directeur de l'Institut Lumière). On fait exploser le nombre d'entrées, des gens viennent de partout présenter les films, nous relayer pour dire leur passion du cinéma", confie Tavernier, enfin apaisé et souriant à ce constat.

AFP
Lundi 11 Octobre 2010

Lu 261 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs