Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le réalisateur de “Fatima” répond à Guillaume Gallienne




Philippe Faucon répond. Le réalisateur de «Fatima», film qui a obtenu trois Césars lors de la 41ème cérémonie de récompenses du cinéma français (dont ceux du meilleur scénario et du meilleur film), était samedi l'invité de «On n'est pas couché», le fameux talk-show de France 2. Il était accompagné de Soria Zeroual, l'actrice principale du film.
Evidemment, Laurent Ruquier et ses polémistes Léa Salamé et Yann Moix ont interrogé le réalisateur sur les réserves exprimées par Guillaume Gallienne sur le triomphe de «Fatima» aux Césars. «Disons que l'on n'a pas les mêmes points de vue artistiques, Guillaume Gallienne et moi. Je pense que quand il dit ça, il exprime l'incompréhension d'une partie de l'establishment français du cinéma qui a du mal à comprendre qu'un film comme «Fatima» ait pu réunir le nombre de voix suffisant pour obtenir le César du meilleur film», s'est défendu le cinéaste, avant de charger le sociétaire de la Comédie française, qui a reconnu ne pas avoir vu «Fatima». «Il aurait droit (de critiquer, ndlr) en ayant vu le film. Ce qui est un peu gênant pour sa démonstration», a lancé Philippe Faucon.
Philippe Faucon a ensuite défendu et revendiqué l'apparente modestie de l'écriture et de la réalisation de son film. Malgré le petit budget, il a affirmé que cela était un «choix artistique». «Le parti pris de mise en scène de ce film, c'est que la mise en scène ne prend pas le pas sur les interprètes et le jeu. Il n'y a pas de recherche de faire une mise en scène qui donnerait à se voir. La mise en scène est au service du jeu. Il s'agit d'un jeu qui est produit par une interprète qui n'est pas une professionnelle et deux très jeunes comédiennes. Donc il s'agit de trouver une écriture simple qui permette justement que le jeu vive et qui ne l'entrave pas par la mise en place de quelque chose de trop lourd à installer, de trop compliqué, qui ferait qu'on figerait la vitalité et la créativité des interprètes dans la longue attente de la mise en place de lumière et de machinerie», a-t-il ajouté sur le plateau de France 2.
Pour rappel, début mars, Guillaume Gallienne, qui a reçu quatre Césars en 2014, dont celui du meilleur acteur et du meilleur film pour «Les Garçons et Guillaume, à table !», avait déploré le sacre de «Fatima». «Je m'interroge sur le choix de la famille du cinéma français à vouloir tout le temps prôner la diversité culturelle et tout ça, parfois je ne sais pas à quel point le moteur de tout cela est artistique ou politique. Pourtant j'adore Philippe Faucon, cette femme m'a bouleversé. Je ne vise personne mais je me rends compte que... la question se pose. Je me la pose, mais je n'ai pas encore la réponse», avait déclaré Guillaume Gallienne, avouant ensuite qu'il n'avait pas encore vu le film en question.

Mercredi 16 Mars 2016

Lu 892 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs