Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le rap engagé à l’honneur au Festival de la culture soufie : Abd Al Malik séduit Fès




Une soirée dédiée exclusivement au rap engagé a été organisée, dimanche soir à Fès, dans le cadre de la deuxième journée du Festival de la culture soufie, avec au menu un concert du célèbre artiste franco-congolais Abd Al Malik.
Son style sérieux et quelque peu inclassable, mélangeant rap, jazz et slam, avec des références à d'autres chanteurs de langue française a fait de lui un artiste incontournable de la nouvelle scène du rap.
Abd Al Malik se distingue par ses chansons aux textes forts, accompagnés d'une musique qui appuie l'intensité de ses paroles parfois chantées, parfois récitées.
Après des années de "rébellion" et d'un activisme religieux aux frontières de l'extrémisme, il découvre le soufisme et emprunte le chemin de la paix et du "vivre ensemble". Il devient en 1999 disciple de la zaouïa Qadiriyya Boutchichiyya.
Depuis 2004, Abd Al Malik multiplie les succès. La même année, il reçoit le Prix Laurence Trân en Belgique pour le roman Qu'Allah bénisse la France.
Deux ans plus tard, il remporte le Prix Constantin et le Prix de l'Académie Charles-Cros pour l'album Gibraltar, puis le Trophée hip-hop Europe 2 du meilleur slameur et le Prix Raoul Breton.
En 2008, il est décoré Chevalier des Arts et des Lettres par la ministre de la Culture française.
Le Festival de Fès de la culture soufie (18-25 avril) se poursuit avec de grands noms de la musique soufie qui animeront des spectacles tout au long d'une semaine, comme Sabah Fakhri (Syrie), Daouda Dieye (Sénégal), Abir Nasraoui (Tunisie) et Eduardo Paniagua (Espagne).
Une bonne partie du programme de cette année sera dédiée à l'art du Samaa et la musique andalouse, avec la participation notamment de la Tariqa Saqalliyya (Maroc), de la Tariqa Alawiyya (Algérie), des Derviches tourneurs (Syrie), ainsi que des artistes Mohamed Brioul, Mohamed Bajeddoub, Abderrahim Souiri et Abdelfattah Bennis.
Organisée par l'Association du Festival de Fès de la culture soufie, cette troisième édition se veut un voyage à travers les cultures du soufisme dans le monde, dans la mesure où chaque jour permettra de découvrir un pays en particulier, ses pratiques spirituelles, les maîtres qui l'ont habité, les paroles qui l'ont nourri et les arts et la culture qui en expriment l'essence profonde.

MAP
Mercredi 22 Avril 2009

Lu 305 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs