Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le projet démocratique du Maroc démocratique selon Abdellatif Laabi : Parole de militant




Le projet démocratique du Maroc démocratique selon Abdellatif Laabi : Parole de militant
Est-ce Abdellatif Laabi le militant, est-ce l’écrivain ou les deux à la fois qu’on a le plaisir de retrouver ? Dix ans après la parution de son ouvrage «Les rêves sont têtus », l’auteur nous fait part de ses réflexions, de ses prises de position voire de ses analyses quant au processus démocratique au Maroc.  Un recueil de textes regroupant la totalité de ses interventions y est dédié et paru sous le titre « Maroc, quel projet démocratique ? ».  Veillant à ne pas sortir de ses sentiers battus et fidèle à ses convictions, il revient sur des thèmes qui lui tiennent à cœur et pour lesquels il a milité toute sa vie durant. Une construction démocratique exige, selon lui, la participation de toutes les forces de progrès et de liberté, à savoir les partis politiques, la société civile (les associations), les intellectuels, les médias et surtout les femmes. Chacun apporte ainsi sa pierre à l’édifice. Et puis vint le Printemps arabe. Ce rêve qu’il a toujours caressé est peut-être en train de se réaliser à travers ce grand bouleversement. « En l’espace de quelques semaines, le monde arabe est entré dans une nouvelle ère, marquée par l’accélération de l’Histoire. Le vent irrépressible de liberté est en train de balayer  les frontières ainsi que les murailles physiques et mentales qui avaient longtemps condamné nos peuples aux affres de la division, de l’impuissance, de la régression intellectuelle, de la montée de l’intégrisme, de l’étranglement des libertés, de l’accaparement par une minorité d’immenses richesses et leur dilapidation éhontée, de la misère sans fond de larges couches sociales, du maintien des femmes dans une condition inférieure, la fuite des cerveaux et du désespoir de la masse désoeuvrée des jeunes…….
.L’idée de démocratie rime avec celle de souveraineté populaire. », écrit-il. La page du passé est bien tournée. Rien ne sera plus comme avant, car il faut compter désormais avec les générations montantes. Certes, les défis à relever ne sont pas des moindres mais « le rêve d’un Maroc démocratique, moderne et prospère n’est plus une utopie», conclut-il.                                                                                                                                                                                                            
Nezha MOUNIR

Nezha MOUNIR
Mercredi 17 Août 2011

Lu 633 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs