Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le projet de loi 10.09 met le feu aux poudres : Tollé chez les guides de tourisme




Le projet de loi N° 10.09 pour réorganiser la profession de guide de tourisme, est soumis actuellement à la Chambre des conseillers après avoir été amendé et approuvé par la première Chambre à la fin du mois d’avril 2011.
 Remplaçant la loi 30/96, déjà vigoureusement contestée en son temps, ce projet de loi suscite tollé et fronde au sein de la corporation représentée par la Fédération nationale des guides, accompagnateurs et guides de montagnes.
  En effet, et après  analyse minutieuse des 32 articles et dispositions contenus dans le projet de loi N10.09, les membres du bureau de la fédération tiennent à attirer l’attention des conseillers sur le caractère gravissime et contradictoire des articles 4 et 17 d’une part et l’article 31 d’autre part.
 Ainsi, il est stipulé dans l’article 4 que « le guide des villes et des circuits touristiques, les guides des espaces naturels, exerce sa profession sur toute l’étendue du territoire national, chacun selon sa spécialité ».
 En revanche, l’article 17 stipule que : « les guides de tourisme doivent être affiliés à une association professionnelle regroupant les guides exerçant d’une manière indépendante et les guides exerçant  en leur qualité de salariés, de même pour les sociétés des guides de tourisme, associations qui répondent  au Dahir N° 1.58.376 en date du 3 joumada I (1378), correspondant au 15 novembre 1958 organisent le droit de constituer des associations».
«L’association garantit l’exercice de la profession de guide d’une manière légale et la défense de ses intérêts légitimes ainsi que sa représentation auprès des services décentralisés au niveau local et des différentes autorités au niveau local. Il  est constitué dans chaque région une seule association fédérant les associations  professionnelles régionales des guides du tourisme dans cette même région », précise le statut.
 «Les statuts de ces associations doivent être déposés au sein de l’administration de tutelle qui s’assure de leur conformité avec les dispositions de ce Dahir », ajoute-t-il.
 Deux articles d’une tonalité  contradictoire flagrante, l’article 4 donnant le feu vert à ce qu’on peut  appeler le nomadisme des guides, puisqu’ils créent une certaine  anarchie  dans l’exercice de la fonction, l’article 17  organisant  l’exercice de la fonction dans chaque région en conformité avec la loi.
Une contradiction que la fédération conteste avec vigueur car  estimant  qu’encourager les guides à exercer dans la ville qu’ils auront adoptée, à n’importe quelle période de l’année, contribuerait à grossir les rangs des guides officiels et les pseudo-guides qualifiés de « clandestins » (d’où l’accroissement du chômage) et qui ne travaillent déjà qu’à une ou deux reprises par mois en raison notamment de la crise qui frappe les marchés émetteurs.                                                          
Pour ce qui est de l’article 31, objet d’une large contestation parmi les 2750 guides reconnus du pays, le danger vient du fait que le ministère de tutelle envisage (deux ans au maximum après l’adoption définitive du projet de loi 10.09) de permettre aux pseudo-guides de passer un concours, de le réussir, avant d’obtenir l’accréditation d’exercer la profession de guide officiel.
Un article qui, selon la fédération, renvoie tout le monde aux années 80, quand le ministère du Tourisme délivrait des badges à tout va, article qui pose selon les professionnels beaucoup d’interrogations. Par ailleurs, tous les membres de la fédération demeurent mobilisés pour amener la commission du tourisme de la Chambre  des conseillers à  prendre leurs doléances en compte (amendement des articles 4 et 31)  l’exhortant à prendre le recul nécessaire avant de légiférer au sujet d’un projet qui doit, avant et après tout, sauvegarder l’intérêt de la profession de guide et partant celui de la corporation car celle-ci tient fermement à son unité dans le cadre des lois en vigueur.
Dans une déclaration à « Libé », le bureau fédéral a critiqué sévèrement  les articles 4 et 31, se demandant si le développement du Maroc  a été pris en compte lors de la rédaction de la loi 10.09.
La majorité des membres du bureau de la fédération, nous ont dévoilé par la même occasion le danger que constitue l’adoption de ce texte qui ne fera que contribuer à la baisse du niveau et de la valeur intrinsèque du produit touristique, lequel bénéficie jusqu’à maintenant d’une réputation internationale grâce à des guides  titulaires  de diplômes, d’une haute qualification et vivant au quotidien avec le concept touristique.                                 
La fédération a fait également allusion au nomadisme des guides, même si ceux-ci possèdent la qualification et le sens de la communication souhaités, il est indéniable que même avec ces qualités, ils ne sauront pas promouvoir ce produit, quelle que soit son identité locale ou régionale. Et de ce fait, ajoute cette même source, on aura condamné le tourisme et les produits dérivés à la dégradation.
Enfin, la fédération a précisé à propos de l’article 31, que celui-ci ne fera qu’accroître les fautes professionnelles dont la moyenne examinée à chaque session du conseil de discipline, est estumée à plus de douze cas (100 cas par an), lançant un appel aux responsables pour prendre conscience des menaces qui vont empêcher le Maroc de renforcer sa place à travers le tourisme parmi les nations avancées et ayant une longue histoire leur permettant de durer dans le temps.

HASSAN ATAICHE
Samedi 18 Juin 2011

Lu 565 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs