Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le projet d’élargissement des prérogatives de la MINURSO dénoncé à Tindouf




Le projet d’élargissement des prérogatives de la MINURSO dénoncé à Tindouf
Après les chioukhs sahraouis des différentes tribus de Laâyoune, c’est à Tindouf, ville algérienne abritant les camps du Polisario, que la Ligue des  supporters de l’autonomie interne et l’Association pour le soutien de la régionalisation avancée ont défilé pour dénoncer le projet d'élargissement des prérogatives de la MINURSO afin qu'elles englobent la question des droits de l'Homme. Les ONG en question ont précisé, dans ce sens, que les ennemis de l’intégrité territoriale du pays  instrumentalisent ce dossier à des fins politiques.
Elles considèrent également que l’élargissement des prérogatives de la MINURSO constitue une ingérence dans les affaires intérieures du Maroc et une atteinte à sa souveraineté sur l’étendue du territoire national. Elles ont, par ailleurs, demandé l'opérationnalisation des dispositions constitutionnelles en vue de l’application de l’initiative de l’autonomie interne, unique  plateforme permettant le regroupement de tous les Sahraouis.
A noter, aussi, qu'Aguaï Dahi, membre fondateur du Polisario ayant regagné la mère-partie après avoir subi dans sa chair les affres de la répression exercée au grand jour dans les geôles de Tindouf, a créé une association dont l'objectif de dénoncer les violations des droits de l'Homme par la direction de ce mouvement sécessionniste, tout en rappelant qu'il avait adressé dès 2008 des dossiers afférent à cela au Département d'Etat américain et à Human Right Watch. Il nous a également affirmé avoir saisi cette question les différents envoyés de l'ONU qui ont visité Laâyoune ainsi que le rapporteur onusien chargé de la torture et Kerry Kennedy. Il regrette néanmoins qu'ils n'en aient pas pris compte et qu'ils se soient contentés de colporter les thèses des ennemis de notre intégrité territoriale.
Pour lui, les raisons du revirement américain à propos de la question de notre intégrité territoriale tient au fait que "le nouveau secrétaire d'Etat dont les prises de positions sont contradictoires n'a jamais caché son soutien au Polisario alors qu'il n'était que parlementaire". "Poussé par Kerry Kennedy qui roule en faveur d'Alger, a-t-il ajouté, il a pris cette décision et, lui qui avait été favorable à la guerre du Mali pour, soi-disant, sanctionner ceux qui violent les droits de l'Homme, ferme les yeux sur les flagrantes violations de ces mêmes droits par le Polisario"

Ahmadou El-Katab
Lundi 22 Avril 2013

Lu 2515 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs