Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le printemps est aux Verts : l’ASFAR en sait des choses

Le Raja a déroulé son savoir-faire face aux Militaires avec l’art et la manière




Le printemps est aux Verts :  l’ASFAR en sait des choses
Le Raja en s’imposant en déplacement à El Jadida sur l’ASFAR (3-1) s’est rappelé à ses bons souvenirs et nous a bellement démentis quand, après sa défaite à Salé, on l’avait condamné à de la simple figuration dans le restant de l’exercice. A notre corps défendant, il était un retard considérable d’avec le MAT. Entre-temps, ce dernier, en trois matches ne récoltait que deux petits points tandis que le Raja, lui, en engrangeait neuf en quatre prestations. On le convient, cette nouvelle donne relance aujourd’hui la course au titre et de bien belle façon au bonheur de ceux qui suivent la Botola Pro Elite 1.
A El Abdi donc, en match en retard comptant pour la vingtième  journée, ce sont des Verts conquérants de bout en bout qui ont positivé au mieux leur court déplacement. Ce sont Mouhssine Iajour par deux fois et  Adil Karrouchy qui ont contribué à faire tomber des Militaires qui depuis la quinzième journée n’avaient plus connu de défaite. Le but de Benjy à dix minutes de la fin sur un sursaut des hommes à Rachid Taoussi n’en devenait qu’anecdote tant en face un trio magique (Salhi, Metouali et Iajour) et des joueurs talentueux à tire-larigot, leur ont mené, sur un rythme effréné, la vie dure. 
Sûr qu’avec un tel ensemble chez les Verts on ne craindra désormais plus rien ni personne. D’humble avis, il faudra bien plus que du talent  pour outrepasser les Verts qui, mercredi à El Jadida, ont démontré avec l’art et la manière tout un savoir-faire digne des grands clubs.
Mais pour que le Raja soit aussi pimpant, il fallait avoir en face une équipe avec du répondant qu’une ASFAR en devenir et malgré le revers, possédait justement. Non, on ne s’est pas du tout ennuyé à suivre cette rencontre d’autant plus qu’elle tombait à pic et en guise d’une excellente mise en bouche avant la finale de la Copa del Rey. 
Au classement, le Raja revient à cinq points du leader à la troisième position et quand on sait que les deux équipes ont une confrontation directe à Casablanca et six prestations chacune avant la fin de la saison, ça promet ! 
En attendant, les sept travaux d’Hercule se poursuivent pour le RCA et dès dimanche, il aura un autre gros choc, un classique décisif en perspective qu’il devra gérer au mieux dans le Grand Stade de Marrakech face à un dauphin retrouvé le KACM. Mais qui a dit que ce bon vieux championnat ne valait pas le coup ? 

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 18 Avril 2014

Lu 924 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs