Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le printemps culturel de Sidi Belyout : La culture sahraouie s’invite à Casablanca




Le printemps culturel de Sidi Belyout : La culture sahraouie s’invite à Casablanca
C’est parti ! La 1ère édition du Festival printanier de Sidi Belyout a démarré hier à Casablanca sous le signe «Des souffles sahraouis». Organisé par l’arrondissement de Sidi Belyout et en partenariat avec la Coalition marocaine de la culture et des arts, ce Festival vise à insuffler une dynamique culturelle et artistique au niveau de cet arrondissement voire de toute la ville.
Lors d’une conférence de presse, organisée lundi, Kamal Dissaoui, président de l’arrondissement de Sidi Belyout, a expliqué que le projet de l’événement a vu le jour après la réussite du Festival « Ramadanyate », organisé au mois de Ramadan qui a reçu un accueil favorable auprès de la population casablancaise, du fait de la qualité et de la richesse de sa programmation. Il a ajouté que l’idée d’un printemps culturel à Sidi Belyout  est née également d’un constat : la dimension multiculturelle de la ville blanche. «Ce Festival a pour ambition de divulguer et mettre en valeur cette spécificité casablancaise», a-t-il expliqué. Cette année, les organisateurs ont décidé de mettre l’accent sur l’art et la culture sahraouis. Ainsi, plusieurs artistes et intellectuels sahraouis seront les invités d’honneur de cette édition. «Tout au long de ce Festival, les Casablancais et les visiteurs auront droit à des spectacles et des activités inspirées des pratiques culturelles de la population sahraouie.  L’année prochaine, on va essayer de donner la voix à une autre région du Maroc », a-t-il précisé.
De son côté, Abdelhay El Malakh, de la Coalition marocaine de la culture et des arts, a souligné que cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la diversité et la richesse culturelle défendues par la Coalition. Le choix du thème de cette édition  relève des considérations purement culturelles et non politiciennes, a-t-il ajouté.
Le coup d’envoi de ce festival a été donné hier, avec le vernissage d’une exposition d’œuvres plastiques organisée par les étudiants de l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca et l’organisation d’un spectacle musical animé par Naima Samih, Rachida Talal et le groupe Lamchaheb. Cette soirée a permis de rendre hommage à Haj Younès.
Le Festival poursuivra ses activités jusqu’au 23 mai, avec un programme riche et varié. Des spectacles musicaux,  des représentations théâtrales, des rencontres-débats, des expositions et des peintures murales ainsi que des compétitions sportives seront au rendez-vous. Parmi les temps forts de cette semaine, on note l’organisation d’une rencontre-débat sur la régionalisation et l’autonomie, avec la participation des représentants de divers partis politiques et une soirée artistique exclusivement sahraouie qui se tiendra le samedi à l’espace mythique de Skalla. Les spectacles auront lieu au complexe culturel de Sidi Belyout et dans d’autres lieux connus de l’arrondissement.

Hassan Bentaleb
Mercredi 19 Mai 2010

Lu 845 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs