Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président ukrainien dénonce les projets de la Russie

L'ONU appelle au respect des minorités




Le président ukrainien dénonce les projets de la Russie
La Russie a "des projets brutaux" pour déstabiliser le sud et l'est de l'Ukraine au-delà du bassin minier du Donbass (est) en proie depuis plusieurs jours à une insurrection pro-russe, a dénoncé mardi le président par intérim Olexandre Tourtchinov.
 "Les projets de la Russie ont été et restent brutaux. Ils veulent que s'embrase non seulement le Donbass, mais tout l'est et le sud de l'Ukraine, de la région de Kharkiv à celle d'Odessa"", a déclaré M. Tourtchinov.
 Les insurgés armés pro-russes sont repassés à l'offensive lundi dans l'est de l'Ukraine, demandant l'aide de Vladimir Poutine face au gouvernement pro-européen de Kiev.  "Le Donbass est face à un danger colossal. En plus des spetsnaz (unités d'élite) russes et des terroristes, il y a des centaines de milliers d'Ukrainiens trompés par la propagande russe et des centaines de milliers d'Ukrainiens innocents", a dit M. Tourtchinov.
 Il a annoncé le lancement mardi matin d'une opération "antiterroriste dans le nord de la région de Donetsk qui sera menée de façon graduelle, responsable et réfléchie". 
 "L'objectif de cette opération est de protéger les citoyens d'Ukraine, arrêter la terreur, arrêter la criminalité et les tentatives de dépecer le pays", a-t-il conclu.
 La localité de Slaviansk, ville symbole des dernières tensions où des groupes armés se sont emparés samedi des bâtiments de la police, des services de sécurité et de la municipalité, se trouve dans le nord de la région de Donetsk.
Le gouvernement ukrainien avait annoncé dimanche le lancement d'une "opération antiterroriste de grande envergure" mais aucune opération d'importance n'a été constatée depuis.
Un rapport du haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l'Homme, diffusé mardi à Genève, appelle les nouvelles autorités en Ukraine à empêcher les incitations à la haine et à respecter les minorités.  "Il est indispensable que le gouvernement donne la priorité au respect de la diversité, à la participation de tous - y compris les minorités - dans la vie politique", souligne la Haut commissaire Navi Pillay suite à ce rapport.
 Il a été établi à la suite de deux missions sur place en mars du sous-secrétaire général pour les droits de l'Homme Ivan Simonovic. Il a examiné les évènements jusqu'au 2 avril.
Face à la situation "tendue" dans l'est de l'Ukraine, où réside une forte minorité russe, "il est important de prendre immédiatement des mesures pour rétablir la confiance entre le gouvernement et le peuple, et entre les différentes communautés et de rassurer tout le monde en Ukraine que leurs craintes principales seront traitées", affirme le rapport.  Il demande notamment que le nouveau gouvernement ukrainien "empêche les manipulations médiatiques en fournissant à temps des informations exactes" et "combatte l'intolérance et l'extrémisme".
 

AFP
Mercredi 16 Avril 2014

Lu 614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs