Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président du Congrès colombien attendu au Maroc


Une nouvelle dynamique insufflée aux relations bilatérales



Le président du Congrès colombien attendu au Maroc
Le président du Congrès colombien, Roy Barreras effectuera, à partir de ce mardi, une visite de travail de dix jours au Maroc à la tête d'une délégation comprenant notamment la présidente de la Commission des relations extérieures du Sénat, Myriam Paredes, apprend-on vendredi de source diplomatique à Bogota.
Cette visite, à l'invitation du président de la Chambre des conseillers, s'inscrit dans le cadre des relations d'amitié entre les institutions parlementaires des deux pays, précise-t-on de même source, soulignant qu'elle intervient à un moment où les relations bilatérales connaissent une nouvelle dynamique qui se traduit par des contacts réguliers entre les hauts responsables politiques, et une évolution encourageante de coopération économique et d'échanges commerciaux.
Les relations entre la Colombie et le Maroc sont organisées par un cadre juridique illustré notamment par un mémorandum sur les consultations politiques et des accords dans le domaine de la coopération économique, technique et culturelle.
Cette visite de travail au Maroc du président du Congrès colombien et de la présidente de la commission des relations extérieures du Sénat, ne manquera pas de donner une nouvelle impulsion aux relations entre les institutions législatives des deux pays et à la diplomatie parlementaire, estime-t-on de même source.
Au cours de son séjour dans le Royaume, le président du Sénat et la délégation l'accompagnant auront des entretiens avec les président de la Chambre des conseillers et de la Chambre des représentants, respectivement Mohamed Cheikh Biadillah et Abdelkrim Ghallab, ainsi qu'avec le président du Conseil national des droits de l'Homme, Driss Yazami, et celui du Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes, Khalihenna Ould Errachid.
La délégation colombienne visitera également plusieurs projets structurants au Maroc, tels le port de Tanger-Med, l'usine Renault et devrait se rendre notamment dans les villes de Rabat, Marrakech et Essaouira.
Cette visite fait suite à celle effectuée en novembre dernier par une délégation du Parlement andin, organe de délibération de la communauté andine (formée de la Bolivie, la Colombie, l'Equateur et le Pérou), conduite par son président Hector Heli Rojas Jimenez.

MAP
Lundi 21 Janvier 2013

Lu 188 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs