Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président Santos donnera l'argent de son Nobel de la paix aux victimes du conflit colombien




Le président Santos donnera l'argent de son Nobel de la paix aux victimes du conflit colombien
Le président colombien Juan Manuel Santos, lauréat vendredi du prix Nobel de la Paix, a annoncé dimanche qu'il allait faire don de l'argent accompagnant cette prestigieuse récompense, soit un peu plus de 900.000 dollars, aux victimes du conflit qui déchire ce pays.
"Ce grand prix Nobel est accompagné d'une somme d'argent, je veux vous annoncer que je me suis réuni hier avec ma famille et que nous avons décidé de faire don de ces huit millions de couronnes suédoises (925.000 dollars au taux actuel) aux victimes", a déclaré le chef d'Etat lors d'une cérémonie religieuse à Bojaya (nord-ouest).
Le Nobel de la paix a été décerné vendredi à Santos pour son engagement à clore le conflit armé avec la guérilla des Farc, par un accord toutefois à réviser après son rejet par référendum.
Le président Santos et le chef des Farc, Timoleon Jiménez, alias Timochenko, ont signé le 26 septembre un accord pour clore une confrontation de 52 ans, qui a impliqué d'autres acteurs armés et a fait plus de 260.000 morts.
Mais, à la surprise générale, les électeurs colombiens ont rejeté dimanche dernier ce texte historique à une très courte majorité (50,2%) lors d'un scrutin marqué par une abstention record de plus de 62%, mais qui a obligé les deux parties à reprendre les pourparlers.
Vendredi, leurs négociateurs se sont engagés dans un communiqué commun à maintenir un cessez-le-feu "bilatéral et définitif" et à procéder à des "ajustements" pour rendre l'accord acceptable aux yeux du plus grand nombre.
Pourtant tout était prêt : une fois approuvée, la paix en Colombie devait débloquer une manne financière, booster l'économie du pays et les investissements. Mais la victoire surprise du "non", lors du référendum de dimanche dernier, a tout mis entre parenthèses.
Ainsi, la Banque mondiale avait annoncé en janvier l'octroi à la quatrième économie d'Amérique latine de 1,4 milliard pour financer ses efforts de paix.
De son côté, l'Union européenne était sur le point de lancer un fonds de près de 600 millions d'euros pour "soutenir l'application de l'accord de paix" tandis que les Etats-Unis devaient apporter 400 millions de dollars destinés au plan "Paix Colombie" sur le post-conflit.
A présent, "il y a une incertitude très grande. Tout cela va rester gelé jusqu'à ce que l'horizon s'éclaircisse. Tout va dépendre de ce que seront prêtes à céder les trois parties, le gouvernement, les Farc et les représentants du +non+", explique à l'AFP l'économiste César Ferrari, professeur de l'université Javeriana.

Mardi 11 Octobre 2016

Lu 460 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs